Les Communistes contre la révolution espagnole

À propos

1936 : en Espagne, le soulèvement franquiste contre la République précipite le mouvement révolutionnaire de masse. Mais, au nom du pacte de non-intervention, ni la France du Front populaire, ni les démocraties occidentales n'acceptent d'aider le gouvernement républicain. Celui-ci doit se tourner vers la Russie. C'est le début du chantage aux armes, qui permettra au P.C. espagnol minoritaire et au N.K.V.D. soviétique, de s'emparer peu à peu du pouvoir et d'éliminer les différentes oppositions de gauche : poumistes, anarchistes, socialistes, républicains. Ce livre est l'histoire de la liquidation du P.O.U.M. (Parti marxiste anti-stalinien) et, au-delà, l'histoire de la liquidation de la révolution espagnole. Acteur et témoin de la première heure, militant internationaliste de toujours, Julian Gorkin passa dix-huit mois dans les tchékas communistes de Valence, de Madrid et de Barcelone. Il devait, par la suite, échapper à cinq attentats staliniens au Mexique. Dans Les Communistes contre la révolution espagnole, il démontre l'engrenage totalitaire qui, en Espagne comme ailleurs, choisit de liquider une révolution qui risquait de lui échapper, sans cesser pour autant d'en appeler au socialisme, et de chanter L'Internationale. Bouleversant les idées reçues de l'histoire officelle - réécrite après coup -, les révélations de Julian Gorkin feront l'effet d'une bombe. Et ce n'est pas un des moindres mérites de ce livre que de retrouver, quarante ans après les procès de Barcelone, une inquiétante actualité politique à l'heure où les partis communistes occidentaux inventent un nouveau langage couvrant la même stratégie.

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782714489951

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    264 Pages

  • Poids

    80 240 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (pdf)

empty