Les Traversées de Dorothy Parker

À propos

Le temps d'une traversée, une approche sensible et juste de Dorothy Parker, poétesse, artiste bientôt maudite et reine du New York des écrivains
En août 1937, Dorothy Parker embarque sur le Normandie et regarde s'éloigner New York. Elle est en pleine ascension depuis le succès de ses poésies quelques années auparavant. Elle fréquente Zelda Fitzgerald, des auteurs de théâtre, des "it boys and girls', l'expression a été inventée pour elle à cette époque, et tout ce qui compte dans le milieu artistique et littéraire... Son humour caustique, son regard aiguisé sur la société du XXe siècle et ses chroniques mordantes plaisent terriblement. " Dottie " a une réputation sulfureuse. Une fille qui aime s'amuser autant que se laisser happer par la tragédie. Elle n'a pas encore amorcée la descente qui la mènera jusqu'à la déchéance. Ces deux années sont des années de lumière, des années de création, celles qui forgeront le mythe.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782810430840

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Poids

    1 171 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Camille Jeunet-Mancy

Camille Jeunet-Mancy s'est passionnée pour Dorothy Parker. Elle tient un blog littéraire, et signe ici son premier roman.

Célébrée pour son humour et son extraordinaire sens de l'observation, Dorothy Parker (1893-1967) a laissé une œuvre magistrale dans laquelle les faux pas prennent souvent l'allure d'une comédie désopilante. Une voix à nulle autre semblable, contemporaine de Hemingway, de Fitzgerald et de tant d'autres auteurs américains de l'entre-deux guerres, collaboratrice de nombreux magazines américains (parmi lesquels Vogue, Vanity Fair ou encore le très prestigieux New Yorker). Mrs Parker s'est taillée une place à part dans la littérature américaine des années 1920, grâce à deux atouts formidables : son humour exceptionnel et son sens aigu de l'observation. Une ascension qui culmine aussi haut que sa chute et qui la laisse mourir seule et pauvre dans une chambre d'hôtel. Un talent hors norme qu'il convient absolument de redécouvrir sous la plume romanesque de la jeune et talentueuse Camille Jeunet-Mancy.

empty