Surclassement

À propos

Trois nouvelles écrites au vitriol, avec des personnages médiocres et détestables prêts à plonger dans le fait divers. Pascal Garnier décrit l'humanité dans toute sa petitesse et sa décheance, une humanité réduite, où la chair désirable des femmes se transforme en morceaux de viande flasque, les chevelures bouclées en «mise en plis ridicule comme une casserole de coquillettes renversées», où l'on respire «le prout sous les draps, le mousseux éventé, le filtre en liège barbouillé de rouge à lèvres, la serviette mouillée, le dedans...»

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782846826310

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    148 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    9 318 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (pdf)

Pascal Garnier

Pascal Garnier est une figure marquante de la littérature française contemporaine, dans la lignée des Simenon, Hardellet, Bove ou Calet auxquels on l'a souvent affilié. Ayant élu domicile dans un petit village en Ardèche, il s'y consacrait à l'écriture et à la peinture. Il nous a quittés le 5 mars 2010.

Si le roman noir, c'est voir la tragédie par l'½il de ses victimes ou de ses acteurs, Pascal Garnier en est un maître. Peintre d'atmosphère alliant la poésie d'Hardellet à la technique de Simenon, styliste du détail juste, Garnier excelle dans la mise en scène pointilleuse des vies indigentes, celles du voisinage, de nos souvenirs d'enfant, des je me souviens qui tissent nos mémoires. Mais ce beau calme des banlieues de l'âme et de l'époque prépare toujours d'effroyables orages, avec froissement de tôles et meurtres en série. Son humour abrasif et une sorte d'âpre tendresse, d'émotion à vif, rendent exemplaires ces destinées de tous les jours guettées par la plus extravagante barbarie. Le désespoir de houille d'un monde cloîtré dans son égoïsme et ses manies dérisoires, Garnier l'étudie en fin psychologue, dans ses mécanismes les plus subtils, à partir des vies minuscules qu'il isole en ethnologue amusé de la dépression française.

empty