Jean Joubert

  • - 29%

    En février 2006, des expériences dans la zone polaire provoquent une gigantesque tempête qui ensevelit l'hémisphère nord sous plusieurs mètres de neige, paralysant toute activité.
    Quelques années plus tard, un jeune homme, Simon, raconte la longue lutte pour la survie matérielle et spirituelle qu'il a menée avec sa famille, dans leur chalet des Alpes, au coeur de ce déluge blanc. Dans leur arche perdue, le père, la mère et les deux enfants affrontent de multiples périls, la solitude, la peur, parfois l'angoisse, mais finalement c'est l'ingéniosité et l'espoir qui l'emportent. Ils réinventent des gestes ancestraux qu'ils croyaient oubliés. Auprès d'eux, leurs animaux familiers les aident, de diverses manières, à surmonter l'épreuve. Dans les livres qui les entourent, et dont le père lit chaque soir quelques pages au coin du feu, ils puisent aussi des leçons d'amour et de courage.
    Roman d'anticipation, récit d'aventures, fable écologique, ce livre est aussi une méditation sur la fragilité du monde où nous vivons, et comme un manuel de survie pour les futurs naufragés de la société industrielle.
    Les enfants de Noé a obtenu le prix de la Fondation de France 1988 pour le meilleur roman jeunesse.

  • L'histoire ne retient souvent d'une époque que quelques grands noms, connus de tous. Et les historiens fouillent à l'envi les pensées et les actes de ces célébrités, en négligeant parfois d'autres hommes qui ont eu, eux aussi, une influence décisive sur le cours des événements. C'est le cas, au XIXe siècle, pour Jules Senard qui, de Charles X à Jules Grévy, a eu - pendant 55 ans - un rôle important dans la politique française, dans le Barreau et aussi dans la littérature (ne lui doit-on pas la publication de « Madame Bovary » ?). Il était donc indispensable qu'une étude sérieuse soit consacrée à ce grand français « qui a bien mérité de la patrie ». Son descendant direct, Jean Joubert, s'est acquitté de cette tâche avec la concision, et la précision, qu'il a héritées de sa longue carrière sociale et industrielle. Il a su écrire cette oeuvre très synthétique, mais très dense, qui mérite l'attention de tous les amateurs de l'Histoire, des Lettres et du Barreau.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • L'histoire ne retient souvent d'une époque que quelques grands noms, connus de tous. Et les historiens fouillent à l'envi les pensées et les actes de ces célébrités, en négligeant parfois d'autres hommes qui ont eu, eux aussi, une influence décisive sur le cours des événements. C'est le cas, au XIXe siècle, pour Jules Senard qui, de Charles X à Jules Grévy, a eu - pendant 55 ans - un rôle important dans la politique française, dans le Barreau et aussi dans la littérature (ne lui doit-on pas la publication de « Madame Bovary » ?). Il était donc indispensable qu'une étude sérieuse soit consacrée à ce grand français « qui a bien mérité de la patrie ». Son descendant direct, Jean Joubert, s'est acquitté de cette tâche avec la concision, et la précision, qu'il a héritées de sa longue carrière sociale et industrielle. Il a su écrire cette oeuvre très synthétique, mais très dense, qui mérite l'attention de tous les amateurs de l'Histoire, des Lettres et du Barreau.

  • Refus du désespoir et du vacarme, tentation de la marge, paysages fraternels du Sud, amour, patience, écoute des voix profondes, approche peut-être du sacré : tels sont les thèmes qui, dans ce livre, se croisent et se répondent. Le poète puise ses images dans une nature tour à tour inquiétante et familière. Son bestiaire est issu des forêts du jour et de la nuit, car ici les rêves n'importent pas moins que les veilles. Rien d'étranger à la vie, multiple et persistante, dans ces pages où l'auteur a poursuivi la « couleur d'homme » qu'André Breton justement prêtait à la liberté.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Fleurnoy, architecte en vogue, a quitté Paris, la notoriété, l'aisance, le luxe, les femmes, le plaisir : à quarante ans, tout à coup, sa vie lui apparaissait vide et dénuée de sens. Le hasard le conduit en Languedoc, dans un petit village de garrigue du pays héraultais... Tel est le début de ce roman, connivence d'un solitaire avec un terroir, un paysage, une maison. Peu à peu, Fleurnoy redécouvre les gestes de son enfance paysanne qu'il croyait oubliés : chauler les murs, défricher un jardin, tailler une vigne... Un bon sauvage est le récit de cette renaissance qui voit se défaire la liaison entre Fleurnoy et Cléo, la chanteuse parisienne belle et futile, en même temps qu'à travers Odile la sauvageonne, une autre passion se dessine accordant Fleurnoy aux saisons et aux jours, aux bêtes et aux plantes. Dans cette aventure aux élans panthéistes où, de l'été brûlant à l'hiver pétrifié, Fleurnoy poursuit la quête de la vraie vie, les êtres se prennent et se déprennent. Espoirs, déceptions, désarroi, tel est le lot quotidien de ceux qui refusent l'ordre établi et découvrent lentement la règle d'un pays entêté, difficile, mais combien attachant. Un livre grave et intimiste dont l'apparente réserve masque, si peu, l'exigence et la sensualité. Ainsi va Fleurnoy le rebelle, qui, de l'odeur des feux de l'automne au grain de peau de la femme aimée, de la saveur des dernières baies à la dureté de la pierre, reconstruit patiemment son univers.

  • La nouvelle édition d'une chronologie de l'histoire de France signée Bescherelle. Un ouvrage complet, fiable et attractif qui s'adresse à tous les curieux d'histoire.
     
    Le récit de l'histoire de France, des origines à nos jours
    La chronologie couvre une période allant du VIIe  siècle avant J.-C. à la très récente «  crise des gilets jaunes  ». 158  dates emblématiques sont ainsi présentées, de manière vivante et rigoureuse, permettant de revivre l'histoire de France et d'en percevoir les phénomènes majeurs.
     
    Une organisation claire, une mise en page rythmée
    o Au début de chaque partie, une grande frise chronologique.
    o Puis au fil des doubles pages, le récit de chaque événement, en textes et en images.
    o À intervalles réguliers, des dossiers sur des phénomènes clés de la période.

  • Tout le programme d'histoire du collège raconté de manière chronologique, claire et vivante.
     
     
    Tout le programme d'histoire, de la 6e à la 3e
    o 125 dates clés, de la Préhistoire à nos jours
    o Pour chaque date, le récit vivant de l'événement, avec de nombreuses illustrations
    o Des frises chronologiques pour avoir une vision d'ensemble
    o Des dossiers thématiques pour approfondir ses connaissances
    o Et les biographies de tous les grands personnages de l'histoire

  • Écouter le bruissement des feuilles, respirer l'air frais et odorant, sentir l'humus sous ses pieds... Le plaisir d'une balade en forêt est toujours intense, car depuis la nuit des temps, notre corps et notre cerveau sont faits pour vivre en symbiose avec la forêt... même si nous l'avons oublié en grande partie avec notre vie citadine.
    Ce livre nous invite à renouer avec nos racines profondes et profiter des bienfaits de la sylvothérapie. Grâce à des exercices de méditation, d'embrassade, de bains de forêt ou d'ancrage énergétique, vous apprendrez à vous ressourcer.
    Les vertus de cette médecine douce sont multiples et démontrées scientifiquement : amélioration du système immunitaire, diminution de la tension artérielle, bien-être psychologique, sommeil retrouvé... Un véritable bain de jouvence physique, émotionnel et spirituel.

  • Lyon, automne 2003. Banal accident de la route à la Croix-Rousse. Les officiers de police Marc Launay et Priscille Mer se rendent sur les lieux. Un motard, Paul Grieux, est dans le coma. Aussitôt, la victime les intrigue. Aucune adresse à son nom. Aucun proche à avertir. Et surtout son ex-compagne, Madeleine Castinel, a disparu ce soir-là et reste introuvable. Commence alors une enquête troublante sur fond d'ésotérisme et de magie noire, qui va plonger les policiers dans l'horreur.

  • La mine, c'est à la fois le crayon, l'expression et le potentiel explosif. Nous disons mines de rien, parce qu'il s'agit de petites choses, ces petits riens souvent passés sous silence, et qui, pourtant, nous minent.

    Trois professeures de lettres délaissent les formes académiques pour se donner le plaisir des billets d'humeur, de l'archéologie du quotidien, en solidarité avec toutes celles qui subissent les humiliations invisibles. Têtues, critiques, moqueuses ou graves, elles s'entendent sur un point: si le monde a beaucoup changé, si l'égalité semble à portée de main, le sexisme demeure bien vivace partout.

    Mines de rien, ce sont trois féministes qui mettent en commun leurs plumes grinçantes pour dépeindre nos travers avec des lunettes pas vraiment roses. Du marketing aux toilettes publiques, en passant par les médias sociaux, la culture du viol, l'instinct maternel ou la masturbation, leurs chroniques s'indignent de l'ordinaire sexiste, et prouvent qu'il est aussi arbitraire qu'anachronique. Ici la conscience aiguë du phallocentrisme n'est pas un poids, mais un moteur. Mieux vaut, paraît-il, en rire. Mieux vaut surtout s'en indigner.

    *

    Isabelle Boisclair, Lucie Joubert et Lori Saint-Martin sont auteures et professeures de littérature à l'université.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    DES BANDES DESSINÉES À HAUT RISQUE...
    DES BANDES DESSINÉES À HAUT RISQUE...
    En ce temps-là, la pornographie était illicite. Produire un livre comme celui que vous avez en mains, c'était risquer à coup sûr une condamnation judiciaire, possiblement la prison. Il fallait dessiner dans l'anonymat, éditer en se cachant, vendre sous le manteau... et lire avec honte !
    Une époque où Popeye n'avait pas le droit de bander... où Hitler ne pouvait être sodomisé... où les amants s'embrassaient mais jamais ne jouissaient... C'était la Prohibition, la IVe République...
    Spécialiste de la censure et historien de la bande dessinée, Bernard Joubert révèle ce que furent les bandes dessinées sexuelles avant que la sexualité n'ait droit de cité dans les bandes dessinées. Des oeuvres hors la loi, traquées par la police ! Souvent drôles et satiriques, ces publications anciennes sont aujourd'hui des objets rares et le présent ouvrage les reproduit dans leur intégralité, en version française.

  • "Mais je crains ta nature : elle est trop pleine du lait de la tendresse humaine pour prendre le chemin le plus court."
    Shakespeare, Macbeth
    Martin Joubert prend le chemin long, nécessaire pour communiquer avec les autistes et faire entendre au lecteur ce dont il s'agit, le faire entrer dans la séance et dans un environnement où rien ne paraît apte à border l'espace psychique, environnement qui n'environne pas véritablement.
    Laurent décrypte toujours plus de signes auxquels il lui faut, un par un, accorder une signification. S'il comprend beaucoup de choses, c'est avec la tête. Il utilise un langage élaboré et se sert de son intelligence et de sa bonne mémoire pour comprendre le monde en posant des questions ciblées : Ça veut dire quoi : manger un peu de tout ? Pourquoi les grands-parents c'est les parents des parents ? C'est quoi un pays d'aide au tiers-monde ? Le 'monde-d'après-Laurent' semble un assemblage énigmatique de facettes sans nombre, à expliciter chaque fois. Un énoncé de signifiants à multiples résonances le rend confus. "Il m'interroge comme si j'étais une sorte de Sibylle qui posséderait toutes les réponses, à ceci près que la Sibylle était ironique : elle se moquait des humains en jouant sur leur propre désir. Laurent, lui, est d'un sérieux absolu et le sérieux de sa question s'impose à moi. Pas question de se défiler dans une pirouette : il le sentirait tout de suite et se retirerait dans son monde. On se croirait égaré avec lui dans une bibliothèque de Babel à la Borges avec, dans chaque case, non un livre, mais la réponse à l'une de ses questions."

  • Pensées

    Joseph Joubert

    Joseph Joubert consigna toute sa vie des pensées qui font de lui l'un des grands moralistes de la littérature française. Comme le rappelle Chateaubriand qui l'admira, " jamais pensée n'ont excité de plus grands doutes dans l'esprit et n'ont soulevé de plus hautes questions. Attentif aux secrets du coeur et de l'âme des hommes, Joubert parvint à saisir un peu de cette éternité qui gît dans les mots et que toute littérature a pour vocation d'exhumer. "
    Georges Poulet nous propose ici une anthologie et la meilleure introduction qui soit aux pensées de celui dont on a dit qu'il était une âme qui a rencontré un corps et qui s'en sort comme elle peut.
    Choix et introduction par Georges Poulet

  • Une grand reporter de guerre raconte.
    Martine Laroche-Joubert doit à son enfance en terre marocaine un goût immodéré pour la liberté. De ses premiers reportages auprès des Pygmées de Centrafrique jusqu'aux deux guerres du Golfe et aux Printemps arabes, de l'éclatement de l'URSS au siège de Sarajevo, de l'apartheid en Afrique du Sud à l'élection de Nelson Mandela, elle arpente la planète avec une soif insatiable de témoigner.
    Elle livre ici ce que ses reportages ne montrent pas : un regard, une sensibilité, une subjectivité. Ce n'est plus la journaliste qui parle mais la femme de terrain. Martine Laroche-Joubert revient sur ces missions qui l'ont forgée, mais aussi sur ses erreurs et ses regrets de reporter. Et c'est avec sincérité qu'elle interroge cette envie de l'action et cette passion de l'ailleurs qui l'ont toujours portée, malgré sa vie de famille et le danger inhérent à son métier.

  • Depuis la catastrophe de Fukushima, le gouvernement allemand a décidé de renoncer au nucléaire civil. En 1990, il avait confirmé la même position pour le nucléaire militaire. Que signifie cette politique ? La RFA a conservé la possibilité technique d'acquérir une défense nucléaire autonome, au-delà de la restriction de sa souveraineté de 1949 à 1989. Depuis sa réunification, elle affirme une volonté d'indépendance et de retour à la puissance. Niveau technologique, stocks de matériaux fissiles... font de la RFA une puissance militaire "en filigrane".

  • Comment expliquer la formidable expansion des Vikings ? Quelles étaient leurs règles sociales et leurs croyances ? Plonge dans la vie de tes ancêtres grâce à de superbes reconstitutions historiques illustrées et découvre tous les détails de leur quotidien. Avec La Vie privée des hommes, remonte le fil de l'histoire de l'humanité et réunis une incontournable collection de référence !

  • Toute ville a sa houle. Celle de Berlin est lourde, pesante, ville au ressac épais. Joubert se laisse porter par la ville, ballotté par elle, de-ci de-là, otage du courant. C'est un petit cours de dérive lucide qui, entre Fargue et Martin, nous est donné là, en quelques pages ; les jambes se laissent faire, l'oeil est en alerte, la narine reste pensive. C'est le corps qui pense et la tête qui marche. Et toujours un chien, là, devant, qui quête quoi ? On ne sait. Lentement, l'homme qui suit le chien finit par se prendre pour lui, saisir qu'entre deux dérades rôdeuses, rien ne tranche. L'homme n'est qu'un chien des rues, il a simplement la narine plus haute et le droit aux terrasses.

  • Plus d'un demi-siècle après avoir conquis leurs indépendances, les habitants des Etats de l'Afrique noire française croupissent toujours dans la pauvreté et la misère. Cette situation résulte du fait que l'ancienne métropole, en leur délaissant le champ politique, a conservé le pouvoir économique grâce à des artifices savants qu'elle a mis en place. Certains pères de l'indépendance avaient compris, avec lucidité, que sans indépendance économique, l'indépendance politique n'est qu'un vain mot.

  • Dirigé par Michelle Chanonat, le dossier de ce numéro est consacré aux relations théâtrales entre la Belgique francophone et le Québec. Les deux communautés partagent une langue minoritaire et les problématiques qui s'y rattachent, une crise économique et culturelle, ainsi qu'un goût immodéré pour... la bière et les frites ! On lira notamment les propos d'Emmanuel Schwartz, de Salvatore Calcagno, de Jasmine Catudal, de Vincent de Repentigny et d'Émile Lansman. Hors dossier, il est entre autres question de Claude Poissant, de Jonathan Capdevielle, de Frédéric Dubois et de Richard Maxwell.

  • Depuis les années 1980, une nouvelle phase de mondialisation modifie en profondeur les structures et les équilibres de l'économie mondiale. Pour rendre la complexité du phénomène plus intelligible, cet ouvrage explore la mondialisation contemporaine dans une approche à la fois analytique et historique. La première permet de distinguer les différentes dimensions du processus de mondialisation (commerce, production, finance et gouvernance) alors que la seconde s'attache à souligner ses particularités et ressemblances avec la phase de mondialisation qui s'est jouée à la fin du XIXe siècle.

  • Le Coup de Grâce est avant tout une histoire de passion, pour la bonne bouffe, bien sûr, mais aussi pour les arts de la table en général. C'est ensuite un site, lecoupdegrace.ca, qui ne cesse de gagner en popularité et qui attire plus de 25 000 visiteurs chaque mois. C'est aujourd'hui un premier livre débordant de folie et d'idées savoureuses. Ses 100 recettes illustrées, dont 75 inédites, vous feront saliver un bon coup! Au fil des pages, vous croiserez autant d'idées décadentes, parfaites pour surprendre vos invités, que d'inspirations simples et rapides pour vos soupers de semaine. Agrémenté d'un soupçon d'audace et d'humour, Le Coup de Grâce transformera votre expérience devant vos casseroles en un moment de plaisir fou!

  • Dominique Joubert est poète. Il se flâne une vie lente, calme, et ne s'arrête pour écrire qu'à court de routes, à bout de sentier. Dans Les vents contraires, il se laisse glisser d'une Afrique à l'autre, et aboutit à Dakar, trois recueils de poésie et du tabac à rouler dans son bissac. Un joint convivial grillé avec un marin de fortune, ami de hasard, le propulse en prison. Trois mois ferme. Récit d'un enfermement meublé par des lectures et de rares conversations, la maladie (une otite), la guérison, le palu, la sortie. 

empty