Albin Michel (réédition numérique FeniXX)

  • L'Évangile de la Colombe se situe à mi-chemin entre le conte oriental, le poème philosophique et le rêve éveillé, à l'instar du Prophète de Khalil Gibran ou des célèbres Dialogues avec l'Ange. Dialogue lumineux, en effet, que cette rencontre hors du temps sur une montagne sacrée, entre le Cavalier errant en quête de Connaissance, l'Enfant inspiré venu d'ailleurs, et le vénérable Sage qui se fait médiateur entre l'un et l'autre. L'Évangile, la « bonne nouvelle » qu'est venu apporter sur terre Yahal l'androgyne, n'est autre que l'ineffable secret de l'Unité : "Tout est échange", tout est flux qui relie la flèche et la cible, le dedans et le dehors de l'homme, la vie et la mort, le bien et le mal... Ainsi s'annonce l'ère de la Colombe, symbole par excellence de l'Esprit.

  • S'appuyant sur les recherches les plus avancées en neuropsychologie et, en particulier, sur les travaux de Jacques et Fanny Fradin (disciples de Laborit), Christian Boiron s'élève contre nos idées reçues - et souvent contradictoires - sur le bonheur. Propre à l'espèce humaine, le bonheur n'est pas le fruit de la chance ou du hasard. Il résulte, en fait, de la mise en cohérence des trois composantes de notre cerveau : celle qui recèle notre pensée personnelle intelligente, celle qui gère nos automatismes et nos croyances, celle qui déclenche nos états d'urgence (agressivité, anxiété, déprime...) lorsque les deux autres ne sont pas en harmonie. Christian Boiron nous explique concrètement comment cette psychophysiologie fonctionne, et comment éviter bien des souffrances inutiles. Le bonheur dépend de chacun de nous, de notre faculté à comprendre et à exprimer notre personnalité profonde. On peut ainsi trouver ou retrouver le bonheur intérieur - le seul vrai bonheur, bien différent du plaisir qui est régi par d'autres mécanismes. Le plaisir permet à l'homme, et à l'humanité, de survivre, le bonheur leur permet de s'accomplir.

empty