Casterman

  • Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig sont quatre des pensionnaires de l'orphelinat de l'abbaye de Valencourt en Picardie. Tout le monde les surnomme les Lulus. En cet été 1914, lorsque l'instituteur est appelé comme tant d'autres sous les drapeaux, personne n'imagine que c'est pour très longtemps. Et les Lulus ne se figurent évidemment pas une seconde que la guerre va déferler sur le monde finalement rassurant qu'ils connaissent. Bientôt, le fracas de l'artillerie résonne dans le ciel d'été. Il faut partir, vite. Mais lorsque la troupe évacue l'abbaye manu militari,les Lulus, qui ont une fois de plus fait le mur, manquent à l'appel. Sans l'avoir voulu, ils se retrouvent soudain à l'arrière des lignes allemandes.

  • Un début de deuxième saison explosif ! Projet innovant conçu d'emblée pour déborder du cadre de la seule bande dessinée (jeu vidéo, notamment), Lastman est le produit d'un travail collectif dont, les auteurs n'ont pas souhaité préciser qui fait quoi. Organisés en studio, et nourris d'une riche culture de gameplayers, Vivès, Balak et Sanlaville font vivre Lastman à toute allure, avec un sens aigu de la narration et du spectacle.

  • Les aigles rouges sont tombés, emportés par la furie destructrice de Gregorio. Cherchant un moyen de retourner à la Vallée des Rois, Elorna, Adrian et Richard sont recueillis par de vieilles connaissances : H et Mayor Katana, qui ont fait de paxtown un havre de paix, avec l'aide de Cristo Canyon. Mais des deux côtés du rift, le chaos menace. La faute à un étrange et puissant sorcier...

  • Jhen est fait prisonnier par une milice anglaise alors qu'il est en visite dans la ville de Caen. Ceux-ci pillent une abbaye qui recèle d'oeuvres d'art magnifiques. Le héros est emmené à Bayeux, ville aux mains de l'ennemi. Il y découvre la magnifique tapisserie qui orne la cathédrale, ainsi que les histoires et les complots qu'elle évoque. Mais les aventures ne restent pas uniquement emprisonnées dans un passé glorieux.

  • Ayant outrepassé toutes les convenances, ayant bafoué l'Église et molesté publiquement un homme de foi, Gilles de Rais, est arrêté. Malgré ses nombreuses tentatives d'invocation, le diable reste sourd aux appels du seigneur de Tiffauges. Gilles se pense perdu. À moins que... pour sauver son ami d'un procès difficile, Jhen se lance à la recherche de la statuette de la vierge qui pleure, seule relique semblant permettre à Gilles de revenir dans le droit chemin. Mais les heures passent et le procès avance.

  • Jason et les Argonautes débarquent en Colchide. Leur but, à peine déguisé, est de dérober La Toison d'Or au terrible roi Aetes.
    Partagée entre sa passion naissante pour Jason et la loyauté qu'elle doit à son tyran de père, Médée va devoir choisir son camp.

  • Dans L'or de la mort, Jhen, aux côtés de Gilles de Rais, convoite le trésor d'un évêque bien trop onctueux pour ne pas cacher sa véritable nature, celle d'un fourbe, qui transporte l'or de la mort, le prix pour avoir vendu Jehanne de France.

  • C'est en traversant le temps et la France que Jhen nous emmène sur les traces de Jacques de Compostelle, à la rencontre de Jacques le Majeur, martyr chrétien, ayant terminé ses jours en Galice. Nous retrouvons les pèlerins, qui - entre légendes et réalités - nous font découvrir le patrimoine français. Depuis les origines du pèlerinage à la Légende Dorée de Jacques de Voragine, des constructions de cathédrales en passant par la rencontre de personnages marquants de l'histoire de France, tels Nicolas Flamel, l'alchimiste, Jacques Coeur, Prosper Mérimée ou Bernard de Clairveaux... Jhen nous emmène à la découverte d'un des plus célèbres voyages initiatiques.

  • Jhen part à la découverte de ce château pour faire découvrir l'histoire passionnante d'un monument incontournable du département de Moselle.
    Bâti en 1419 par la volonté d'Arnold VI. Popularisé par la célèbre ritournelle enfantine, le château est connu de tous : voici donc l'occasion d'en apprendre plus. Au travers des grands événements et des grandes périodes de l'histoire, découvrez cet élément architectural incontournable et préparez votre prochaine visite de la Moselle.

  • Hiver 1442, Jhen et Venceslas traversent la Transylvanie pour se rendre en France. En route, Venceslas se sépare de Jhen pour rendre visite à une vieille connaissance dans un monastère tandis que Jhen l'attend au château de Sibiu. Malheureusement, la région subit des échaffourées de l'armée ottomane et Jhen se retrouvera coincé à l'intérieur des Murs de Sibiu ou le châtelain se cache par couardise...

  • « Je suis Vlad III Basarab, le second fils de Vlad Dracul, Prince de Valachie... » Ainsi Jhen et deux compagnons de voyage sont-ils accueillis au plus profond des Carpates, lors d'une terrible tempête de neige, tandis qu'ils rejoignent le château de Targoviste. Jhen et son ami Venceslas, tailleur de pierre, ont été recrutés à Bratislava par leur compagnon de voyage, Liviu, afin de diriger les spectaculaires aménagements que le prince Vald Dracul veut apporter à son château. Sur place, Jhen ne tarde pas à avoir vent d'inquiétantes rumeurs : à demi-mot, on y évoque de mystérieuses et récurrentes disparitions d'enfants, de jeunes hommes et de jeunes femmes, soudain évaporés sans qu'on n'entende plus jamais parler d'eux... Adopté par le prince, qui le presse d'enseigner à son fils Vladi les rudiments de l'architecture, Jhen entreprend de mener l'enquête sur ces étranges disparitions...

  • Hiver 1436. Jhen Roque accompagne dans le Valais l'abbé Eustache Blanchet, chapelain de Gilles de Rais, afin d'enquêter sur le phénomène des sorcières et de leurs sortilèges, dont on commence à parler. Le duo s'est adjoint les services d'un saltimbanque montreur d'ours, Gaspard Suttraz, qui connaît bien le pays et s'est proposé comme guide. Dans une ferme du pays de Sion, ils font la connaissance d'Anthonia, fille d'un condamné pour faits de sortilèges, également soupçonnée d'appartenir à la société des serviteurs du démon. Un inquisiteur, Ulric de Torrenté, responsable des diocèses de Lausanne, Genève et Sion, est en route pour faire la lumière sur cette sombre affaire. Face à ces "révélations", l'abbé Blanchet ne doute pas des pouvoirs des sorcières. Mais Jhen, moins crédule, soupçonne une tout autre réalité...

  • Milan, 1436. Fin de la saison froide. Arrivés de France, des voyageurs sont reçus en audience par le maître des lieux, le duc Visconti. Jhen Roque et le jeune abbé Francesco Prelati sont en mission confidentielle pour le compte de Gilles de Rais. Leur tâche : rejoindre la ville de Venise, pour y retrouver un manuscrit de Roger Bacon qui n'a pas de prix. Le célèbre philosophe anglais a en effet consigné dans ce codex inestimable la somme de ses connaissances astrologiques, cabalistiques, botaniques et surtout alchimiques... Bien que le duché de Milan soit officiellement en guerre contre la république de Venise et son alliée florentine, le principal chef de guerre du duc, l'ambitieux et inquiétant condottiere Francesco Sforza, fournit à Jhen et Prelati un sauf-conduit pour cheminer jusqu'à Venise. Il a en effet pour ami personnel le propre fils du Doge de Venise, Jacopo Foscari. C'est ainsi que les Français, après des jours de voyage, rallient enfin la célèbre cité, si puissante que le monde entier ne la désigne plus que par son surnom : la Sérénissime.
    Comme c'est toujours le cas dans l'univers de Jacques Martin, cette nouvelle aventure de Jhen brille par son souci de véracité et son sens du détail. Jean Pleyers met en images le scénario de Hugues Payen avec une minutie et une dextérité littéralement exceptionnelles.

  • « Comme un fantôme, abandonné, Gilles de Rais, baron de Laval et maréchal de France, se morfond dans les replis profonds de son château de Tiffauges. Craignant pour la vie de celui qui se dit son ami, son protecteur, cet homme auquel il s'est attaché malgré lui, Jhen arrivera-t-il à temps pour le sauver ? » Ainsi commence cette nouvelle aventure de Jhen, qui le voit renouer avec le ténébreux personnage. Persuadé que l'entourage de Gilles de Rais conspire contre lui, soupçonnant un empoisonnement ou un mauvais sort, Jhen parvient à le convaincre de partir en pèlerinage à Conques, afin d'y prier Sainte Foy de lui accorder une guérison miraculeuse... Après plusieurs volumes dont Gilles de Rais était absent, L'ombre des Cathares signe le grand retour de ce fascinant personnage. Comme c'est toujours le cas dans l'univers de Jacques Martin, la nouvelle aventure de Jhen brille par son souci de véracité et son sens du détail. Jean Pleyers met en images le scénario de Hugues Payen avec une minutie et une dextérité littéralement exceptionnelles.

  • Jhen et son comparse Francesco Prelati ont quitté Venise pour rejoindre la Flandre par voie maritime, embarqués dans un convoi d'épices. Après avoir fait en chemin la connaissance du maître des monnaies du roi de France, Jacques Coeur, les deux hommes débarquent dans la cité affairée de Bruges. Ils y croisent la route d'un célèbre personnage, particulièrement haut en couleurs : le Grand Duc d'Occident Philippe le Bon, amateur de femmes, de bonne chère et du fracas des armes. À la suite de péripéties mouvementées, Jhen deviendra bientôt, à Bruxelles, l'un des confidents du Duc Philippe - homme politique cynique et sansmorale, et l'un des dirigeants les plus puissants de cette partie du monde...

  • Carcassonne doit son nom à une légende populaire qui veut que lors du siège de la ville par Charlemagne, une habitante du nom de Carcas ait mis au point une ruse pour décourager les assiégeants : étant montée sur les remparts, elle leur jeta un cochon bien gras. Charlemagne fit alors lever le siège, persuadé que la ville possédait d'importantes réserves de nourriture. Pour célébrer cette victoire, les cloches carillonnèrent durant des heures. Cette aventure aurait donné son nom à la ville de "Carcas sonne" bien que le nom primitif était Carcaso qui se transforma en Carcasona au Ve siècle.
    À l'instar des Voyages d'Alix dans le monde antique, Les Voyages de Jhen invitent leurs lecteurs à explorer l'époque médiévale, dans les pas du personnage créé par Jacques Martin. Chaque album propose une découverte documentaire très complète, par l'image et les mots, d'un peuple, d'un lieu ou d'une contrée du Moyen-Âge.

  • Le quatrième opus des Voyages de Jhen poursuit l'exploration du Moyen Âge avec un haut-lieu d'Alsace : le Haut-Koenigsbourg. Actuellement un des sites les plus visités de France, ce « château fort de montagne » fut jadis le témoin grandiose d'époques tourmentées, faites de grandeur et de décadence. Cet album, grâce aux illustrations détaillées de Yves Plateau basées sur la documentation précise et les textes de Nicolas Mengus, restitue son évolution du 12e au 17e siècle, en compagnie des personnages qui y vivaient quotidiennement, et au travers des épisodes belliqueux qui marquèrent son histoire. On y verra l'évolution de l'architecture militaire, des systèmes de défense, mais aussi le confort dont les châtelains surent s'entourer au sein de leur puissante forteresse. Repaire de brigands ou fief de puissants seigneurs, ce prestigieux château sans cesse remanié et détruit, fut aussi, après les affres de la Guerre de Trente Ans, une ruine romantique jusqu'à la grande restauration au début du vingtième siècle qui en fit une demeure de prestige de l'Empereur Guillaume II.

  • Ce premier tome consacré à la ville de Paris à l'époque du Moyen Age évoque spécifiquement l'édification de la cathédrale Notre Dame, sommet de l'art gothique. Une immersion dans l'Histoire au plus près de la vie quotidienne, mise en images par Yves Plateau avec minutie et un grand sens du réalisme.

  • Edifiée en Normandie sur un îlot rocheux granitique, au sein d'une baie spectaculaire tour à tour découverte et recouverte par les marées de la Manche, l'abbaye du Mont Saint Michel est considérée comme l'un des chefs-d'oeuvre de l'art gothique. Dès le Moyen Age, le site est un lieu de pèlerinage réputé, qui attire des visiteurs venus de toute l'Europe. C'est à cette visite, en tout point extraordinaire, que nous convie le personnage créé par Jacques Martin, grâce au remarquable travail iconographique du dessinateur Yves Plateau.

  • La Cité des Doges n'a pas une, mais plusieurs histoires, depuis la cité lacustre, où venaient se réfugier les Vénètes fuyant les invasions barbares jusqu'à la construction définitive de l'Arsenal, où les artisans firent naître l'invincibilité de cette république maritime. Une cité unique au monde, cosmopolite, centre commercial de la Méditerranée, vers où convergeaient d'immenses richesses venues de l'ensemble du monde connu. Il fallait bien toute la science de Jacques Martin et le talent graphique d'Enrico Sallustio, Vénitien d'origine, pour faire revivre les hautes heures d'une cité fabuleuse qui continue à cacher ses secrets à l'ombre du Lido et du palais des Doges, non loin du pont des Soupirs - le tout sous le regard vigilant de l'apôtre Marc, dont les restes furent emmenés d'Égypte et sans lequel la basilique, qui porte son nom, ne serait pas tout à fait ce qu'elle est devenue. En compagnie de Jhen, le bâtisseur de cathédrales, un voyage dans le temps qui est aussi un voyage au pays des merveilles.

  • Ce nouvel épisode des Voyages de Jhen convie les fidèles de la série comme les amateurs du Moyen Âge à découvrir ou redécouvrir un important foyer historique de la foi chrétienne en Europe : l'Abbaye de Stavelot, très ancien monastère bénédictin implanté

  • L'Abbaye cistercienne de Villers la Ville, établie dans le Brabant wallon, est l'un des plus saisissants témoignages de l'architecture religieuse du XIIe siècle. Un lieu mythique que Jhen nous invite à découvrir par le menu, tel qu'on y vivait réellement au Moyen Âge, entre ferveur religieuse et contingences de la vie quotidienne. Le travail iconographique proposé ici par Yves Plateau, tout en exigence et en précision, confère à cette visite, par delà les siècles, un impact et une crédibilité rarement rencontrés.

  • Début du XVe siècle, dans le Bas Poitou : le Moyen-Âge, qui vit ses dernières décennies, voit naître Gilles de Rais, personnage complexe et violent dont la légende noire va traverser les siècles. Celui que la rumeur populaire qualifiera de "culotte de fer", parce qu'on ne le voit guère que revêtu de son armure de combat, se distingue bien vite par sa cupidité, sa violence et son amoralité. Parfait profil pour esquisser bientôt le portrait du "monstre" qu'ont vu en lui ses contemporains. Sanguinaire capitaine de guerre, courtisan intéressé, féodal menant grand train, Gilles de Rais incarnera bientôt, au fil de son ascension aux côtés du roi Charles VII puis de sa disgrâce, la figure du pervers morbide, mégalomane et dégénéré : convaincu de satanisme, jouissant de la souffrance d'autrui, des ruisseaux de sang sur les mains... Accusé pêle-mêle d'être alchimiste, sorcier et infanticide, Gilles de Rais, "l'infâme", est prestement jugé et exécuté à l'automne 1440.

  • Un riche parcours en images dans la ville de Bruxelles à l'époque médiévale, où se déroule une grande partie de la nouvelle aventure de Jhen, Le Grand duc d'Occident.

empty