FeniXX rédition numérique (La Découverte)

  • "Ça mange pas de pain", "se faire du blé", "avoir mangé son pain blanc", "long comme un jour sans pain"... Notre vocabulaire quotidien, au fil des siècles, s'est nourri de pain. La poésie, la chanson populaire, le roman, le cinéma et même la télévision n'hésitent pas à lui rendre hommage : souvenez-vous de Giono, de Pagnol, de Ponge... En fait, toute l'histoire de l'humanité est comme rythmée par la production des céréales panifiables : des révoltes, des guerres, des conquêtes se sont déclenchées à cause du pain. Objet de pouvoir, il sera vite réglementé : son poids, son prix, ses ingrédients et bien sûr l'organisation de la profession de boulanger. Mais avant le boulanger, il y a le meunier et les paysans : c'est toute une architecture sociale qui repose sur la protection et la commercialisation du pain, et dont ce livre nous retrace l'histoire. Bénigno Cacérès, avec un indiscutable talent de conteur, développe ici l'épopée du pain qu'il avait esquissée sur France-Culture lors d'une série d'émissions. Partant de l'Égypte pharaonique, traversant le Moyen Age des jacqueries, s'arrêtant longuement sur la Révolution de 1789, pour couvrir les XIXe et XXe siècles, ce récit du pain, riche en anecdotes, montre aussi les transformations de la société et des habitudes alimentaires : l'histoire des hommes et l'histoire du pain s'entremêlent.

empty