Littérature générale

  • Le grand Parc Royal s'étend au pied du Kilimandjaro, au Kenya. Patricia, dix ans, vit en toute familiarité avec les bêtes sauvages peuplant ce vaste territoire. Le maître de la savane en personne, le lion King, se transforme avec elle en gros chat débonnaire et caressant ! Il est vrai que Patricia, fille de John Bullit, grand chasseur repenti et gouverneur de la réserve, a recueilli et nourri King au biberon, alors qu'il n'était qu'un lionceau aveugle et sans défense. Mais le parc est traversé par les fiers guerriers Masaïs. Et le plus orgueilleux d'entre eux, le jeune et vigoureux Oriounga, n'a qu'un rêve : affronter le grand Lion...
    Une bouleversante et magnifique histoire d'amitié entre une enfant et un lion, par un grand écrivain.Texte intégral.
    Lu par Hippolyte Girardot. Avec sincérité et tendresse, il nous livre un récit tendu et bouleversant.

  • Zazie débarque à Paris pour la première fois chez son tonton Gabriel. Le Panthéon, les Invalides et le tombeau du véritable Napoléon, elle s'en contrefiche. Mais kess-qui l'intéresse alors, Zazie, à part les bloudjinnzes ? Le métro. Et quand elle apprend que les employés sont en grève, elle leur envoie une bordée d'injures. C'est qu'il vaut mieux pas la contrarier, la mouflette !
    Camille Donda, jeune comédienne de 12 ans, est tout simplement époustouflante: elle est Zazie. Patrick Topaloff lui donne la réplique, faisant de cette écoute un moment dense, plein, haletant, où le sourire le cède au rire, au fou rire et à l'émotion. Une formidable mise en scène sonore et musicale nous entraîne dans l'univers du Paris des années 1950.

  • En 1872, Phileas Fogg, un riche gentleman londonien, parie la moitié de sa fortune qu'il fera le tour du monde en quatre-vingts jours! Accompagné de son valet de chambre, le dévoué Passepartout, il quitte Londres pour une formidable course poursuite. Phileas Fogg a quatre-vingts jours pour prouver que par la terre, par les airs et par la mer, l'audace abolit les frontières. Mais nombreux sont les périls qui l'attendent sur la route des Indes, de la Chine et des Amériques !
    Bernard Pivot est la voix du narrateur dans "Le Tour du monde en quatre-vingts jours". Accompagné de quatre comédiens, il nous fait revivre la folle course contre la montre de Phileas Fogg et Passepartout. Une lecture haletante pour une aventure palpitante et pleine de suspens.

  • Raoul Taburin, l'illustre marchand de cycles de Saint-Céron, cache un terrible secret. En dépit de son talent pour la mécanique, il n'a jamais réussi à tenir sur une selle.
    Au détour d'une réparation, il noue une solide amitié avec Hervé Figougne, le célèbre photographe. Mais Raoul va-t-il accepter de poser pour lui sur son « taburin » ? N'est-ce pas la chance inespérée d'être à la hauteur de sa réputation ?

  • Il y avait une fois un riche marchand. Sa fille cadette possédait tant de charmes et d'attraits qu'on l'avait surnommée la Belle. Au fond d'un bois touffu, se trouvait le château de la bête, un monstre d'une incroyable laideur. Un jour, pour sauver la vie de son père, la belle doit rejoindre la Bête...
    Le célèbre conte de la Belle et la Bête interprété par Jacques Bonnaffé et mis en musique de façon magistrale par Isabelle Aboulker.

  • Les vacances du Petit Nicolas

    ,

    lu par Benoît Poelvoorde

    La plage, c'est chouette ! En famille ou en colonie de vacances, on y trouve une multitude de copains. D'abord, il y a eu l'hôtel Beau-Rivage, à Bain-les-Mers, et les nouveaux copains : Blaise, Fructueux, Mamert, Irénée, Fabrice et Côme. Puis un essai manqué de germination de haricot avant de repartir avec la colonie du Camp Bleu où l'on s'amuse drôlement. Le soir ou les jours de pluie, on écrit des lettres à nos papas, à nos mamans, à Marie-Edwige. Et c'est terrible, quand on a peur, pendant les jeux de nuit...
    BenoÎt Poelvoorde prête sa voix au Petit Nicolas. Avec talent, il restitue toute la candeur et l'espièglerie du plus célèbre de nos écoliers.

  • 18 Fables de La Fontaine.
    Grand observateur de la nature, le poète établit un parallèle troublant entre les animaux et les hommes. Chaque Fable est un véritable portrait de l'humanité et de la société du XVIIe qui trouve un écho saisissant aujourd'hui. La ruse, le désir de dominer, l'égoïsme ou la jalousie sont décrits de façon à nous instruire sur nous-même tout en nous faisant rire de nos propres défauts.
    Christian Hecq, Molière 2011 du meilleur acteur, nous livre une interprétation incroyablement vivante des "Fables" de La Fontaine.

empty