• Pour fuir l'oppression anglaise, Claire et Jamie embarquent pour le Nouveau Monde, où ils espèrent enfin trouver la paix. Toutefois, lorsqu'ils échouent sur les rivages de Caroline du Nord en 1767, l'Amérique est à l'aube de son Indépendance : tandis que la révolution se prépare, les deux amants vont une fois de plus être emportés par le tourbillon de l'Histoire.
    Restée en sécurité dans le XXe siècle, leur fille Brianna cherche à percer le secret de sa naissance. Quand elle découvre qu'un sort tragique guette ses parents, elle met tout en oeuvre pour les rejoindre dans le passé... avant que les portes du temps ne se referment sur eux.

  • « Un démon ! » C'est ainsi qu'on décrit le marquis de Dain. Tout petit déjà, chétif et fort laid, il était la risée de tous. Son père, qui le détestait, voyait en lui l'oeuvre du diable. Adolescent, il a fait les quatre cents coups avant de devenir celui qu'il est aujourd'hui : un libertin avide de sensations fortes. Et cet infâme dépravé tenterait d'entraîner dans la débauche Bertie, le jeune frère de Jessica Trent ? Elle vivante, jamais ! Aussi résolue que son frère est veule, la jeune femme part en guerre contre le marquis et, à sa grande stupeur, est vite désarmée par son charme, puis séduite. Mais comment un homme qui se déteste autant pourrait-il croire à l'amour d'une lady ?

  • Après avoir repoussé vingt-deux demandes en mariage, Sophie York se résigne à dire oui à Braddon Chatwin, comte de Slaslow. Il aurait certes été bien plus excitant d'accepter la demande de Patrick Foakes. Entre ses bras, elle se sentait fondre et perdait tout sens des convenances. Mais pour sûr, ce séducteur impénitent l'aurait trompée et humiliée à maintes reprises. Pourtant, elle ne tarde pas à céder aux caresses de cet amant incomparable lorsque ce dernier, dans une rocambolesque tentative d'enlèvement, se fait passer pour Braddon, son fiancé...

  • Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle... Il doit se décider. Villiers fera son choix d'une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse...

  • Déshonorée par un coureur de dot qui a abusé de sa naïveté, la ravissante et très riche Augusta Meredith a juré de ne pas se marier. Résolue, pourtant, à vivre une aventure avec un homme qui la courtisera pour elle-même et non par cupidité, elle part en villégiature à Bath, sous un nom d'emprunt. Or Joss Everett, jeune fondé de pouvoir croisé à Londres, la reconnaît. Elle le supplie de garder le secret sur son identité et lui propose un marché. Il l'aidera à choisir un amant. En échange, elle lui prêtera main-forte dans ses démêlés avec un maître chanteur. Joss accepte. Mais, lorsque deux coeurs complices se mettent à nu, les passions se réveillent.

  • Simon Quinn a un charme redoutable. Ses sourires semblent promettre monts et merveilles... mais malheur à celle qui s'attacherait à lui. Simon se prête souvent ; il ne se donne jamais. Seulement, Lysette Rousseau n'est pas comme les autres. Tantôt la plus adorable des femmes, elle peut être aussi la pire des pestes. À la fois perverse et innocente, elle lui déplaît ou elle l'enchante. Un jour, il a envie de la fuir, le lendemain, de lui baiser les pieds. C'est à n'y rien comprendre...

  • Enfant gâté de la gentry, Leopold Byron s'ennuie. Pour se distraire, il décide de relever le défi que lui lance son frère jumeau : devenir l'amant de la scandaleuse lady Thalia, mise au ban de la société à cause de son divorce. Subjugué par sa beauté, Leopold se lance dans une traque sans merci. Mais il a affaire à forte partie. Leurs deux volontés s'affrontent dans une joute farouche où toutes les manipulations et tous les coups bas sont permis. Bientôt, une passion ardente embrase leur duel implacable. Leopold aurait-il gagné son pari ? Pas sûr, car il pressent que, derrière cette femme indomptable, se cache la vraie Thalia, qui persiste à se dérober.

  • Lors d'un bal, Violet Redmond fait la connaissance du farouche capitaine Flint, récemment anobli par le roi qui lui a confié une mission : capturer le redoutable pirate Le Chat. Celui-ci a en effet le mauvais goût de s'attaquer aux navires battant pavillon anglais pour s'approprier leur cargaison. Or, Violet soupçonne que Le Chat et son frère Lyon, disparu depuis un an, ne sont qu'une seule et même personne. Déterminée à le sauver, elle n'hésite pas à embarquer en catimini sur Le Fortuna, qui vogue vers les Caraïbes. Évidemment il faudra assumer les conséquences quand Flint s'apercevra de la présence à bord de l'intrépide passagère clandestine.

  • 1066. Rohan du Luc, dit la Lame noire, assiège le fief de Rossmoore. Au nom du roi Guillaume, il réclame les terres, les habitants... et la fille du château, qui a vaillamment tenté de résister à l'assaut. Quelle pitié Isabel peut-elle attendre d'un mercenaire qui a survécu au pire dans les geôles sarrasines ? Tel David devant Goliath, elle ose cependant lui tenir tête. Amusé, Rohan promet de ne pas la violenter. Il est son maître désormais, il saura la soumettre. L'orgueilleuse se rebelle. Pourtant, ce n'est pas son innocence qu'elle doit bientôt protéger, mais bel et bien son coeur...

  • Pour fêter Noël, la famille Malory s'est réunie. Dans le grand salon, un étrange paquet de velours suscite la curiosité de tous. Le mystérieux présent se révèle être un vieux cahier, mais pas n'importe lequel. C'est le journal du premier marquis d'Haverston et de sa fascinante épouse, Anastasia. On murmure qu'elle était d'origine gitane... Inconcevable ! Jamais un Malory n'aurait toléré une telle mésalliance. Et si l'amour pouvait briser les préjugés et les conventions sociales ?

  • Surnommé le Duc fou, Michael de Wyverne vit reclus sur son domaine du Lancashire où il se passionne pour les innovations techniques qui révolutionnent le monde agricole. Mais, lorsque les banques lui coupent tout crédit, il lui faut se rendre à l'évidence : il doit rejoindre Londres pour dénicher une héritière qui acceptera de devenir sa femme.Là-bas, il retrouve Caroline, comtesse de Stratton, jeune veuve farouchement indépendante qui promet de l'aider à trouver la débutante idéale. Pourtant, plus on lui présente d'insipides ingénues, et plus Michael retombe sous le charme de Caroline pour qui il brûlait déjà de passion onze ans plus tôt. Parviendra-t-il à conquérir cette femme remarquable qu'il a odieusement trahie jadis ?

  • Vous voudriez que je vous donne l'autorisation de courtiser ma soeur, lord Nash ? C'est à elle qu'il faut demander la permission ! s'esclaffe le baron Rothewell. Âgée de trente ans, Xanthia Neville fréquente la haute société londonienne, le soir, et dirige une compagnie maritime, le jour. Bien sûr, une activité si peu féminine l'a influencée : elle est autoritaire et très indépendante. Des défauts que la plupart des hommes jugeraient rédhibitoires, mais lord Nash est lui-même un personnage hors du commun. Surtout, il n'a pas oublié le baiser brûlant qu'ils ont échangé. Il sait que, même si elle est une femme d'affaires avisée, Xanthia n'en est pas moins une femme pleine de sensualité et de promesses...

  • Séduite à dix-sept ans, lady Charlotte Hayward a juré de ne plus jamais succomber au piège de l'amour, cette folle illusion qui ne lui a valu que souffrance et humiliation. Les années passent. Son père la presse de se marier, la jeune femme résiste. Comment affronter l'infamie d'une nuit de noces au cours de laquelle son péché sera découvert ? Plutôt mourir. Pourtant ses convictions vacillent quand elle rencontre Darius Carsington, cinquième fils du comte de Hargate. Un vil suborneur, tout comme celui qui l'a abandonnée jadis ! Cependant, près de lui, elle se sent renaître à la vie. Serait-il capable de guérir l'immense chagrin qui la ronge en secret ?

  • Au cours d'une partie de cartes enfiévrée, le comte de Valigny n'a pas hésité à miser la main de sa fille illégitime, Camille. Étrangement, cette exquise jeune femme a ému le cynique Kieran de Rothewell. Et cette beauté lui appartient désormais puisqu'il a gagné. Mais qu'en fera-t-il, lui, le loup solitaire blasé par une vie d'excès? D'emblée, Camille lui propose un marché : il l'épouse et lui fait un enfant. Ensuite, elle le dédommagera grâce à sa dot et il pourra mener la vie qu'il désire, loin d'elle. Pour scelle ce pacte, elle est prête à se donner à lui dès le premier soir. Kieran est séduit. L'audace de la demoiselle n'est pas pour lui déplaire. Et il n'est pas question de sentiments dans cet arrangement pragmatique.

  • Fin du XIXe siècle. Séparés par des milliers de kilomètres, une fille et un garçon qui ne se connaissent pas grandissent dans des univers hostiles et luttent pour leur survie. Elle, Ying-ying, fille d'un Anglais et d'une concubine chinoise, initiée par un maître de l'ordre des Déesses sans Ombre, devient experte en arts martiaux. Lui, Leighton, fuit l'Angleterre et un oncle sadique pour se lancer à la recherche de son mentor bien-aimé, jusqu'aux confins de l'Asie. Et c'est dans la cité impériale de Pékin qu'après mille aventures leurs destinées se rejoindront...

  • Par une nuit d'orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s'empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s'embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé la femme de sa vie ? Mais n'est-il pas déjà fiancé ? À la soeur d'Olivia, très précisément ?

  • - Le mot que vous cherchez est... style, Votre Grâce.
    Le duc de Clevedon se demandait justement quelle qualité indéfinissable rendait Mme Noirot si fascinante. Celle qui ose se présenter comme « la plus grande couturière du monde » veut le convaincre que sa future femme doit lui commander toutes ses toilettes si elle veut tenir dignement son rang. Sous cette apparence gracieuse, Mme Noirot est une redoutable femme d'affaires. Clevedon devrait lui rire au nez. Il en est incapable. Car, bien que ses fiançailles soient sur le point d'être annoncées, c'est cette adorable roturière qui occupe toutes ses pensées.

  • Lady Pierson a rencontré le comte de Falconridge à l'époque où il n'était qu'un jeune diplomate et elle, une petite sotte naïve qu'il a abandonnée sans explication pour partir sur le Continent. Douze années se sont écoulées. Jordan revient à Londres, et tout a changé. Veuve, Mara est devenue une mondaine sûre d'elle-même. On lui prête une liaison avec le Régent et, pour contrecarrer cette rumeur, elle feint de retomber dans les bras de Jordan, qui est membre d'une sulfureuse société de libertins. À son grand étonnement, leur ancienne passion renaît de ses cendres. Mais comment se fier à un homme qui l'a déjà trahie et qui semble encore dissimuler bien des choses ?

  • Dans la diligence qui l'emmène chez sa tante, la sage Judith échappe à son avenir tout tracé de parente pauvre en rêvant qu'elle est enlevée par un bandit de grand chemin. Or, la voiture verse dans le fossé et Judith est sauvée par un beau cavalier qui dit s'appeler Ralf. Grisée par l'aventure, elle se prétend actrice et, lors d'une nuit d'ivresse, s'abandonne dans ses bras. Puis la réalité reprend son cours. Parvenue chez sa tante, Judith fait la connaissance du fiancé de sa cousine. Un certain lord Rannulf Bedwyn. Qu'elle reconnaît au premier regard...

  • De passage à Londres, le duc de Kinross succombe au charme de la ravissante Edith Gilchrist. Parée de toutes les qualités nécessaires à une épouse, elle joue en prime divinement bien du violoncelle. Quelques baisers volés leur promettent déjà mille délices. Pourquoi faire traîner les fiançailles ? Le mariage est rondement célébré. Mais, contre toute attente, la nuit de noces se passe mal. La jeune femme s'isole dans la plus haute chambre du château de Craigievar. Et Gowan se retrouve face à un sacré défi : conquérir le coeur et le corps de la Belle de la Tour... sa duchesse.

  • Indigné par la vie dissolue de son fils, le comte de Rochester l'a déshérité. Or Andrew ne tient pas à renoncer aux plaisirs dispendieux que lui offre Londres. Pour amadouer son père mourant, il décide de lui faire croire qu'il s'est amendé. Comment ? En courtisant une femme respectable, dont il fera semblant de tomber amoureux. Sitôt la fortune de son père en poche, il mettra fin à cette mascarade. Et pour convaincre la sage Caroline Hargreaves de devenir sa complice, il n'hésite pas à la faire chanter. Mais le cynique Andrew va trouver son maître, en découvrant que parfois le feu couve sous la glace.

  • De son enfance désargentée, Annabelle Essex n'a gardé que de mauvais souvenirs, et elle est disposée à épouser n'importe quel aristocrate, pourvu qu'il soit riche. Quand elle croise le comte d'Ardmore, son coeur palpite. Il est très séduisant ce Highlander venu chercher à Londres l'héritière dont la dot lui permettra d'entretenir son domaine. Cependant, en raison de sa pauvreté, elle refuse de lui accorder sa main. Mais sa réputation compromise, Annabelle se retrouve en route pour l'Écosse en compagnie de celui qu'on considère comme son mari et qui n'a pas renoncé à se faire aimer d'elle...

  • Et si la destinée d'Elizabeth et Darcy était contrariée ?
    Après le décès de son père, Elizabeth Bennet est envoyée comme gouvernante chez les Willstone. Ces derniers sont proches des vénérables familles Bingley et Darcy. Une fois n'est pas coutume, Elizabeth se retrouve dans le voisinage du séduisant mais terriblement insaisissable Fitzwilliam. Et pour ne rien arranger, la soeur de Mrs Willstone jette son dévolu sur ce dernier, redoublant de ruses pour le séduire. Avec le statut social qui est le sien, Elizabeth sait pertinemment que tout espoir concernant Mr Darcy est vain. D'ailleurs, c'est certain, il ne lui renouvellera jamais ses voeux. Car un an plus tôt, elle refusait sa main...

  • Le mariage de Poppy avec le duc de Fletcher s'annonçait idyllique. Hélas, quatre ans plus tard, Poppy est délaissée par son bel époux. Élevée dans la pruderie par son dragon de mère, elle s'est efforcée de remplir son devoir conjugal, mais le duc, lassé de sa passivité, a déserté son lit. Comment le retenir ? Elle n'a rien d'une séductrice ! Devra-t-elle alors quitter celui qu'elle aime pourtant de tout son coeur ? Par chance, Poppy a de bonnes amies. Et elle va comprendre que, pour devenir une amante et s'abandonner à la sensualité, il lui faut d'abord prendre en mains son destin de femme...

empty