• Alors qu'elle aime depuis l'enfance le duc de Guise, Marie de Mézières est contrainte d'épouser un autre homme. Elle devient la princesse de Montpensier et se résigne à son sort. Jusqu'à ce que son regard croise à nouveau celui du duc, ravivant une flamme qu'elle croyait éteinte...
    Sur fond de guerres de Religion, Mme de Lafayette tisse la tragédie d'une passion amoureuse qui se heurte aux lois de la société. Considérée à sa publication comme « un petit chef-d'oeuvre », La Princesse de Montpensier (1662), l'une des premières nouvelles de la littérature française, redéfinit les frontières du genre romanesque. Une oeuvre à la beauté insidieuse, dont l'adaptation cinématographique de Bertrand Tavernier restitue toute la violence.
    Dossier :
    /> 1. Histoire et fiction
    2. Le roman et la nouvelle au XVIIe siècle
    3. L'oeuvre vue par ses contemporains
    4. Les héroïnes de Mme de Lafayette
    5. L'adaptation cinématographique de Bertrand Tavernier

  • Les confessions

    Jean-Jacques Rousseau

    • Bookelis
    • 13 Décembre 2017

    Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau est une autobiographie couvrant les cinquante-trois premières années de la vie de Rousseau, jusqu'à 1765.
    Les douze livres des Confessions se divisent en deux ensembles distincts, définis par Rousseau lui-même : la première partie constituée par les livres I à VI avec le Préambule, rédigée en 1765-1767, couvre les années 1712-1740 (années de formation, de la naissance à Genève à l'installation à Paris à 28 ans) alors que la deuxième partie, constituée par les livres VII à XII et rédigée en 1769-1770, couvre les années 1741-1765, c'est-à-dire sa vie à Paris dans les milieux de la musique et des philosophes, avec ses réussites (Discours - La Nouvelle Héloïse) et ses déboires, comme les attaques qui suivent la publication de l'Émile, qui l'obligent à fuir en Suisse.
    L'oeuvre aura une publication entièrement posthume. Associant sincérité, humilité et plaidoyer pour lui-même, Rousseau cherche à brosser un portrait positif de lui-même et se présente essentiellement comme une victime de la vie. L'oeuvre des Confessions fonde néanmoins le genre moderne de l'autobiographie et constitue un texte marquant de la littérature française.
    |Source Wikipédia|

  • En 1875, incompris depuis Salammbô, enlisé dans les ratures de Bouvard et Pécuchet, ruiné par sa nièce, Flaubert reprend un projet de jeunesse : La Légende de saint julien l'Hospitalier.
    Le feu de l'écriture lui redonne goût à la vie et à la création : il poursuit avec deux autres récits, pour réunir en une seule oeuvre du Moderne, du Moyen Age et de l'Antiquité . Un coeur simple, le volet moderne du triptyque, raconte la vie pathétique de Félicité, une pauvre servante au grand coeur. Coloré et étincelant comme un vitrail, énigmatique comme un rêve, le conte médiéval La Légende de saint julien l'Hospitalier retrace le destin sanglant d'un héros qui oscille entre sainteté et folie.
    /> Quant au volet antique , il fait revivre, avec Hérodias, l'époque évangélique, en donnant à la littérature la première incarnation d'un mythe qui, de Wilde à Nabokov, traversera la modernité : celui de Salomé. Dernière oeuvre publiée par Flaubert de son vivant, Trois contes peut être tenu pour son testament esthétique.

  • Vers Ispahan

    Pierre Loti

    Pierre Loti livre ses impressions à la découverte d'un Moyen-Orient fastueux et enchanteur.
    En mai 1900, de retour d'Inde, Loti entreprend de traverser la Perse (l'Iran actuel) et de se rendre à Ispahan, voyage qu'il raconte dans ce récit publié en 1904. Il est tout d'abord frappé à son arrivée par la vision des monuments d'émail bleu, aperçus de loin. Mais il rapporte que le silence et l'isolement autour de la ville sont tels que l'on se demande si des routes y mènent : on n'y voit que « de grands cimetières abandonnés où paissent les chèvres, de limpides ruisseaux qui courent partout [...], des ruines d'anciennes enceintes crénelées, et rien de plus. » À l'intérieur de la ville, il note que les édifices qui, au premier aspect, « jouent encore la splendeur », sont en réalité « à moitié dépouillés de leurs patientes mosaïques de faïence et semblent rongés d'une lèpre grise. » Ispahan a pour l'essentiel cessé de vivre depuis l'invasion afghane, estime Loti, qui écrit que « cette place unique au monde, qui a déjà plus de trois cents ans, ne verra certainement pas finir le siècle où nous venons d'entrer... ».
    Suivez le guide et embarquez pour un voyage au coeur de la Perse d'antan, de sa culture et de ses coutumes !
    EXTRAIT
    Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses, prenne son parti de cheminer lentement à mes côtés, par étapes, ainsi qu'au Moyen Âge. Qui veut venir avec moi voir à Ispahan la saison des roses, consente au danger des chevauchées par les sentiers mauvais où les bêtes tombent, et à la promiscuité des caravansérails où l'on dort entassés dans une niche de terre battue, parmi les mouches et la vermine. Qui veut venir avec moi voir apparaître, dans sa triste oasis, au milieu de ses champs de pavots blancs et de ses jardins de roses roses, la vieille ville de ruines et de mystère, avec tous ses dômes bleus, tous ses minarets bleus d'un inaltérable émail ; qui veut venir avec moi voir Ispahan sous le beau ciel de mai, se prépare à de longues marches, au brûlant soleil, dans le vent âpre et froid des altitudes extrêmes, à travers ces plateaux d'Asie, les plus élevés et les plus vastes du monde, qui furent le berceau des humanités, mais sont devenus aujourd'hui des déserts...
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Ces textes frappent par leur humour occasionnel, la sobriété savante des descriptions et une nostalgie qui traverse certains passages comme un parfum lointain. - Gerald Messadié, L'internaute
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Pierre Loti, nom de plume de Louis Marie Julien Viaud, est né en 1850 à Rochefort et mort en 1923 à Hendaye. Cet officier de marine français a trouvé dans l'écriture un bon moyen de laisser un témoignage de ses nombreux voyages (notamment à Tahiti, au Sénégal, au Japon, en Turquie, etc.). Ses oeuvres, principalement autobiographiques, montrent son attirance pour l'exotisme des pays d'Orient.
    Membre de l'Académie française, il est notamment l'auteur du Mariage de Loti, de Madame Chrysanthème ou d'Aziyadé.

  • Le feu

    Henri Barbusse

    Pour les hommes du 231e régiment d'infanterie, les différences d'âge et de condition sociale n'importent plus. Tous sont venus s'enterrer dans les tranchées boueuses de Crouy, sous la pluie et le feu de la mitraille allemande. Leur seule certitude face aux armées ennemies : "I' faut t'nir".
    Barbusse fut l'un des leurs. Tiré de ses carnets de guerre, ce roman, prix Goncourt 1916, révéla à ceux de l'arrière le quotidien des poilus : leur courage, leur camaraderie, leur argot, mais aussi la saleté, l'attente et l'ennui. Cette guerre, l'état-major, le gouvernement et la presse patriotique la censurent. Il faudra un roman comme Le Feu pour en dire toute la barbarie mécanique, mais aussi l'espoir : celui d'en sortir vivant...
    />
    Dossier :
    1. Propagandistes et bourreurs de crâne
    2. Dire la "vérité" de la guerre
    3. La réception du Feu (1916-1919)
    4. Oublier, condamner, commémorer.

  • Ce roman est le compte rendu à la fois nostalgique et espiègle de la randonnée qu'effectua Stevenson avec une ânesse obstinée dans les Cévennes en 1878. Tandis que l'animal réinvente, à mesure de sa fantaisie, le chemin du voyage, son maître se prend peu à peu aux joies de l'errance. Éloge de la lenteur et du goût pour l'inutile, Voyage avec un âne dans les Cévennes nous invite « à voir le monde comme une bohème non pas vraiment raffinée, mais glorifiée et pacifiée » (Henry James).

  • - On s'appelle Dutheil. Avant, on s'appelait Deutsch, mais maintenant c'est Dutheil. Dutheil, c'est très bien. En France, il y a plein de Dutheil.Il y en a qui n'ont pas de h mais nous, on a gardé le h, comme le h de Deutsch. [...] Avec un nom comme celui-là, il n'y a rien à craindre.À sept ans, le narrateur apprend de ses parents qu'ils ont changé de nom, mais il n'accorde pas grande importance à ce secret. Quelques années plus tard, à la faveur d'un jeu reposant sur l'étymologie des patronymes, il révèle en classe son « vrai » nom. Quand l'enfant le raconte à ses parents, le soir même, il n'a aucune idée de la boîte de Pandore qu'il vient d'ouvrir. Car de Dutheil à Deutsch surgissent une multitude de questions que l'oubli et le silence privent de réponses.J'ai 7 ans est l'histoire d'une révélation qui tire sa force de sa pudeur.

    Laurent Dutheil est né à Paris en 1956. Avocat, homme politique, responsable de collectivités publiques, il a créé avec Jean-Paul Huchon le « Lieu du design », organisme d'innovation et de recherche qui invite au mariage de l'art et de l'industrie organisant de nombreuses expositions.

  •   Le chien Capi et le singe Joli-Coeur, la brave mère Barberin et le  signor  Vitalis à la longue barbe blanche, Lise la petite muette, Mattia le jeune musicien, sans oublier bien sûr le courageux Remi, l'enfant trouvé... Autant de personnages si attachants qu'on ne les oublie plus quand on a fait leur connaissance, et que les générations successives découvrent avec le même bonheur.Publié en 1878,  Sans famille  est devenu un classique de la littérature de jeunesse. Mais il n'y a pas d'âge pour se laisser captiver par l'extraordinaire don de conteur d'Hector Malot, et émouvoir par sa tendresse envers les humbles ; ni pour apprécier le talent avec lequel il tente de rendre le pittoresque et la réalité des milieux traversés par Remi.

  • Pékin, 1900. Les huit plus grandes puissances du moment s'allient pour "punir" la Chine et écraser dans le sang la révolte des Boxers. Sur place, Loti observe, atterré, le résultat de la sauvagerie coloniale et la fin d'un mythe : Pékin n'est plus la Cité interdite.

  • Un acteur qui fuit les studios le temps d'un match de base-ball et une starlette qui déteste sa célébrité, des plages californiennes
    et des bars où l'alcool coule à flot, Los Angeles... et Eve. Eve qui promène au coeur de ce monde son insolente sensualité et nous le raconte avec beaucoup d'esprit et une superbe légèreté. Hédoniste et éternelle amoureuse, Eve Babitz possède une voix sans égale et nous entraine à travers une ville frénétique comme un studio de cinéma et pétillante comme une coupe de champagne.

  • Au bagne

    Albert Londres

    • Motifs
    • 28 Mars 2012

    Cayenne. Guyane française. Le bagne. C'est l'absolue folie d'une institution qu'Albert Londres, missionné par sa rédaction, va découvrir, entre l'Ile du diable et l'Ile du Salut. Dans cet espace d'exotisme et de misère crue, c'est derrière les barreaux que se rencontrent les hommes. Les tatoués, les parias, les bandits, innocents et criminels, ils sont tous là, inoubliables. Enquête, reportage, Au bagne est un de ces livres majeurs qui, par sa vérité, force les choses. Un an après sa parution, la France fermait pour toujours les portes du bagne.

  • Un hiver à Majorque

    George Sand

    • Claae
    • 23 Février 2018

    Alors que son amant, Chopin, est malade, George Sand décide de partir avec lui pour passer l'hiver dans un pays plus chaud
    « Nous arrivâmes à Palma au mois de novembre 1838, par une chaleur comparable à celle de notre mois de juin. Nous avions quitté Paris quinze jours auparavant par un temps extrêmement froid ; ce nous fut un grand plaisir, après avoir senti les premières atteintes de l'hiver, de laisser l'ennemi derrière nous. À ce plaisir se joignit celui de parcourir une ville très caractérisée, et qui possède plusieurs monuments de premier ordre comme beauté ou comme rareté. Mais la difficulté de nous établir vint nous préoccuper bientôt, et nous vîmes que les Espagnols qui nous avaient recommandé Majorque comme le pays le plus hospitalier et le plus fécond en ressources, s'étaient fait grandement illusion, ainsi que nous... »
    Un journal de bord qui met en avant les différences culturelles de l'époque
    EXTRAIT
    Deux touristes anglais découvrirent, il y a, je crois, une cinquantaine d'années, la vallée de Chamonix, ainsi que l'atteste une inscription taillée sur un quartier de roche, à l'entrée de la Mer de Glace. La prétention est un peu forte, si l'on considère la position géographique de ce vallon, mais légitime jusqu'à un certain point, si ces touristes, dont je n'ai pas retenu les noms, indiquèrent les premiers aux poètes et aux peintres ces sites romantiques où Byron rêva son admirable drame de Manfred. On peut dire en général, et en se plaçant au point de vue de la mode, que la Suisse n'a été découverte par le beau monde et par les artistes que depuis le siècle dernier. Jean-Jacques Rousseau est le véritable Christophe Colomb de la poésie alpestre, et, comme l'a très bien observé M. de Chateaubriand, il est le père du romantisme dans notre langue.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Femme de lettre française, George Sand a laissé derrière elle une oeuvre romanesque remarquable, assortie de contes, de nouvelles, de pièces théâtrales, de textes autobiographiques et d'une immense correspondance. Inspirée par les passions qui ont jalonné sa vie, elle s'est battue aussi bien pour son indépendance, sa liberté de penser que pour ses aspirations politiques républicaines.

  • Ce recueil de nouvelles signées par Nathaniel Hawthorne contient 16 contes étranges et mystérieux dans la veine des maîtres du genre, au croisement d'Edgar Allan Poe et Arthur Conan Doyle.

  • Christian Barthomeuf est l'inventeur du cidre de glace. C'est aussi un des pionniers de l'agriculture biologique au Québec. Témoin privilégié des déséquilibres provoqués par les humains, ce paysan hors normes a décidé, dès les années 80, de s'engager dans une autre voie, celle de l'agriculture non seulement biologique, mais aussi régénératrice de la santé des sols et plus largement, de la biodiversité, une façon de faire qu'il nomme la culture fondamentale. Dans Autoportrait d'un paysan rebelle, son premier livre, il revient sur son parcours de vie, de son enfance dans le Cantal (France) à son arrivée au Québec dans les années 70, en passant par la création du cidre de glace en 1989 et la fondation du domaine Clos Saragnat. Avec une grande générosité et sans langue de bois, cet autodidacte et rebelle dans l'âme nous livre ses réflexions et coups de gueule sur la production du vin et du cidre, l'agriculture locale et mondiale, les dérives de l'industrie agroalimentaire, l'importance
    de la biodiversité agricole et générale, et au travers de ces thématiques, ses apprentissages, ses observations, ses essais et erreurs, ses impulsions créatives. Son récit est guidé par les interventions de la nutritionniste et conférencière Julie Aubé (Prenez le champ !, 2016), et ponctué des superbes photographies de Virginie Gosselin (Au gré des champs, 2015).

  • Les grands récits mythologiques dans votre poche !
    Orphée et Eurydice, Thésée et le Minotaure, Ulysse et Circée, mais aussi les mythes platoniciens de la Caverne et de l'Atlantide, et enfin l'histoire de Romulus et Remus : tels sont certains récits que vous (re)découvrirez dans ce petit livre !
    En grande partie consacré aux grands mythes grecs, peuplés de dieux tout puissants et de héros malheureux, ce petit livre n'entend pas pour autant oublier les quelques récits fondateurs romains, ainsi que les grands mythes platoniciens.

  • C'est un port, l'un des plus beaux du bord des eaux. Il est illustre sur tous les parallèles. À tout instant du jour et de la nuit, des bateaux labourent pour lui au plus loin des mers.

  • Toute la magie de la mythologie dans votre poche !
    Les dieux et les héros de la mythologie grecque et romaine font partie des fondements de notre culture et ont constitué à travers les époques une grande source d'inspiration pour les peintres, les compositeurs, les hommes politiques, les penseurs, etc. Si bien que pour certains, ils font partie de la langue courante, de notre quotidien.
    Avec ce petit livre, rafraîchissez-vous la mémoire et faites plus ample connaissance avec 100 dieux et héros de la mythologie gréco-romaine à travers des portraits clairs et concis, classés par ordre alphabétique.
    D'Achille à Zeus (ou Jupiter), en passant par Ulysse, Minerve, Oedipe ou Hercule, tous les dieux et héros de la mythologie n'auront bientôt plus de secrets pour vous !

  • Dans le sanatorium où elle soigne sa tuberculose, une jeune femme reçoit une lettre de celui qu'elle aime : il la quitte pour se marier avec une autre. La nouvelle est aussi brutale qu'inattendue. Plusieurs semaines durant, l'héroïne revient sur son amour perdu. Prenant peu à peu conscience des illusions sur lesquelles il se fondait, elle parvient à accepter la rupture et à la dépasser. Mais pourra-t-elle également guérir de la maladie qui la ronge ?
    Par sa justesse et sa sincérité, ce court texte, salué de toutes parts depuis sa parution en 1933, possède une résonance universelle.

  • Un jeune peintre qui a sacrifié sa vie au nom de l'art...Un amour d'enfance qui ressurgit...et la fatalité qui frappe encore. Dans deux mois, Dick sera complètement aveugle ! Avant que la lumière ne s'éteigne à tout jamais, il doit réussir à peindre son ultime chef-d'oeuvre : le visage de la mélancolie. Kipling signe ici un roman bouleversant qui prête à réflexion sur la cruelle réalité de nos fragiles existences.

  • Seul à travers l'Atlantique

    Alain Gerbault

    • Claae
    • 23 Février 2018

    L'homme, Firecrest, l'océan et rien d'autre.
    1923 : cent un jours de mer, de Gibraltar à New York, seul sur un petit cotre de onze mètres, le Firecrest. Alain Gerbault n'est pas le premier à traverser l'océan Atlantique, mais son exploit a un retentissement considérable, en particulier aux États-Unis d'Amérique.
    Il a emporté sa bibliothèque. Il déclame à la barre ses auteurs préférés comme Coleridge ou Edgar Poe, et passe le plus clair de son temps à recoudre les voiles en lambeaux ou à observer son voilier et la Nature. Soif, fièvre, vagues énormes... et sa joie de vivre.
    Alain Gerbault se consacre tout entier à un seul but, sa traversée en solitaire sans escale. Il se soucie peu de la performance.
    Retour sur une traversée épique de l'Atlantique !
    EXTRAIT
    Dans une maison amie près de New York, une soirée calme, si calme que je me demande si mon extraordinaire aventure des mois derniers est bien arrivée. Par la fenêtre, j'aperçois le détroit de Long Island et le mât de mon petit Firecrest, à quelques centaines de mètres de là, le long de la jetée de Fort Totten. Ce n'est pas un rêve. J'ai traversé seul l'Atlantique et je suis maintenant aux États-Unis. Il y a moins d'un mois, dans les tempêtes au milieu de vagues immenses, j'avais à lutter à chaque instant pour défendre ma vie contre les éléments. J'ai là, sous la main, mon livre de bord que j'ai fidèlement tenu, même par les plus gros temps. J'en tourne les pages, où l'eau de mer n'a pas encore tout à fait séché, et mes yeux tombent sur ce passage de ma croisière.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Un livre qui donne envie de prendre la mer...et de réaliser ses rêves. - Tatty, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Alain Gerbault (1893 - 1941) est né dans une famille d'industriels installée à Laval. Il se fait remarquer par son goût pour la compétition et le sport. Il deviendra un excellent joueur de tennis classé. Durant la Première Guerre mondiale, il abandonne ses études d'ingénieur pour s'engager dans l'aviation. En 1921, il décide de changer de vie et achète un voilier en Angleterre : le Firecrest. Après plusieurs navigations en Méditerranée, il part seul traverser l'Atlantique d'est en ouest en 1923. C'est un succès aux USA. Il part en 1924 pour la Polynésie et rentrera une dernière fois en France en 1929. Il disparaît dans l'île de Timor en 1941 après avoir tenté à de multiples reprises d'échapper à la Seconde Guerre mondiale.

  • « Quand j'avais dix ans, je rêvais déjà la gloire - et j'ai composé dès que j'ai su écrire, je me suis peint tout exprès pour moi de ravissants tableaux - Je songeais à une salle pleine de lumière et d'or, à des mains qui battent, à des cris, à des couronnes. On appelle l'auteur - l'auteur - l'auteur c'est bien moi, c'est mon nom - moi-moi - on me cherche dans les corridors, dans les loges - on se penche pour me voir - la toile se lève, je m'avance - quel enivrement ! on te regarde, on t'admire, on t'envie - on est près de t'aimer de t'avoir vu - »
    Gustave Flaubert

  • Rock'n philo

    Francis Métivier

    • J'ai lu
    • 25 Mars 2015

    Le rock et la philosophie s'accordent-ils ? Évidemment! La première Méditation de Descartes et le « Where is my mind ? » des Pixies posent les mêmes problématiques : le réel est-il ce que je vois ? Le message des Pensées de Pascal et celui de « Smells like teen spirit » de Nirvana est similaire : le moi est haïssable.
    Cet ouvrage, associant l'analyse de textes philosophiques et de textes (et musiques) de rock, propose de (re)découvrir les auteurs classiques tout en (ré)écoutant ses morceaux préférés autrement. Il passe en revue des thèmes majeurs tels que la liberté, le bonheur, l'art, le désir, etc., à travers des artistes aussi variés que les Beatles, The Doors, The Who, Noir Désir, Bob Dylan, Bashung, Led Zeppelin, Patti Smith, Radiohead, Springsteen, Marylin Manson, Pink Floyd, Hendrix, Téléphone, Nina Hagen, Elvis,The Rolling Stones et bien d'autres encore, qui réconcilient toutes les générations.

  • - 30%

    «?Qu'elle évoque son enfance pauvre, le rôle assigné aux femmes, la casse dans l'agriculture paysanne, ses escapades de jeunesse en Bretagne ou ses réflexions de citoyenne face à l'univers politique, Irène Frain sait nous parler comme en confidence. À travers des textes ciselés, humains, d'une vérité frappante, la romancière montre un talent rare pour raconter avec un sens exacerbé du détail juste. Un regard perçant au service d'une écriture farouchement libre. C'est un don et un art que de savoir ainsi capter l'attention. Elle écrit et on la suit, elle aligne des mots comme autant de cailloux blancs ou noirs, et nous voilà embarqués dans un univers tout sauf artificiel. Irène Frain nous fait un cadeau qui n'a pas de prix?: une émotion sans pareille qui va avec la sincérité quand elle s'unit au talent.?»
    Éric Fottorino, Directeur de l'hebdomadaire Le 1

    Entrée en littérature avec Le Nabab en 1982, Irène Frain est notamment l'auteure de L'Inimitable (1998), une biographie de Cléopâtre, et de Beauvoir in love (2012). Elle a également écrit de nombreux portraits de femmes pour la presse et a participé à la fondation du Women's Forum for the Economy and Society.

empty