• Enfin la suite de Tantra, la dimension sacrée de l'érotisme " J'avais trente ans quand j'ai rencontré mon maître cachemirien, la yogini Lalita Devi. Il m'a fallu vingt ans pour me résoudre à communiquer la première partie de ses enseignements dans mon livre Tantra, la dimension sacrée de l'érotisme. Ce livre a eu un retentissement inattendu, traduit en 15 langues, il a permis aux adeptes d'un tantra occidental ignorant des sources et cherchant la facilité sexuelle de réaliser qu'il y avait une tradition d'une profondeur inégalée qui n'avait rien à voir avec les clichés occidentaux répandus sous l'appellation "tantra'.
    Aujourd'hui enfin, je peux transmettre la totalité des précieux enseignements de Lalita Devi. "

  • Le Vijnânabhaïrava tantra, écrit au début de notre ère dans l'école shivaïte du Cachemire, présente la « quintessence de tous les tantras ». Il se situe d'emblée sur le plan de la réalité absolue et touche aux racines les plus profondes de l'esprit. Ce « tantra de la connaissance suprême » qui permet de « regarder Brahman les yeux ouverts », est probablement la somme la plus extraordinaire des moyens yoguiques jamais réunie. Il expose un yoga qui utilise le spectre intégral des pensées, des émotions et des sensations comme voie mystique. Ce texte universel, source vive d'une des écoles majeures de la mystique indienne, est traduit et commenté par Daniel Odier, spécialiste du tantrisme shivaïte dont il donne aussi dans ce volume une présentation éclairante. Ce yoga de l'action dans le monde des sens fait découvrir au yogin une liberté sans bornes et lui fait voir le divin comme son propre Soi libéré de toute limitation conceptuelle, de tout dogme, de toute croyance.

  • Daniel Odier nous donne ici une traduction inédite des 53 stances du Spandakârikâ ou "Chant du Frémissement", texte tantrique écrit au début du IXème siècle par l'un des grands yogis du Shivaïsme cachemirien. Il expose une philosophie et une pratique de méditation essentielle, le Mahamudra, pratique qui rejoint par ses préceptes le ch'an chinois, le zen japonais et le dzogchen tibétain. Il fait souffler un vent de liberté sur des théologies sclérosées et redonne à la spiritualité sa vraie place : celle de l'esprit.

  • Pour Daniel Odier, il est temps d'aller à l'essentiel. Après une vie consacrée à la recherche spirituelle qui l'a conduit à se rapprocher des plus grands maîtres du XXe siècle, il nous expose ici la quintessence de leur enseignement. Nul besoin de nouvelles doctrines à suivre, qui nous enfermeront dans de nouvelles croyances; il faut au contraire abandonner carcans et certitudes pour entrer dans la joie pure -; c'est-à-dire explorer la vie avec passion, et retrouver la spontanéité et la liberté.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Rituel initiatique, Splendor Solis est un récit de fiction politique qui, face à notre univers déchiré et pourrissant, propose la destruction radicale. Enfoui dans la roche d'une île, protégé par une mer porteuse d'ondes désintégrantes, le centre de destruction cosmique ébranle le temps et le fracasse. Le monde s'émiette comme s'effondrent les institutions. Des cataclysmes énormes, gérés par les cerveaux des nouveaux sages brouillent l'ordonnance des nations. Dans cette cité utopique, on enseigne aux hommes capturés les voies de la transformation. Et dans ces paragraphes qui clignotent comme des flashes de lumière caustique et ravageuse, comment ne pas voir les flexions de l'histoire, ses ruptures, ses détresses, ses divagations et l'espoir peut-être comme un défi.

  • Jonas a dix-sept ans. Il vit seul dans une grande ville. Une rencontre placée sous le signe de la violence mettra sa vie entre les mains de Misha Poliakoff, un homme puissant et passionné, habitant au coeur d'une région désolée. Son antre : un vaste hangar au milieu d'un cimetière de voitures. À la violence de la rencontre, succèdent des épreuves cruelles, dangereuses, qui conduiront Jonas aux portes de la folie et de la mort. Avec la complicité des éléments se tisse un lien indestructible entre les deux hommes. Au-delà du massacre des oiseaux, l'ultime partage a lieu. Le rêve de Misha trouve son accomplissement dans une mort dramatique. Jonas, après plusieurs journées passées en compagnie d'une charmeuse de serpent, reviendra dans le hangar. « Peu à peu, Jonas reconnut, aux bruits légers qui troublaient l'immensité du silence, que ce lieu était le sien. Les bâtiments perdaient leur aspect terrifiant, bientôt Jonas eut l'impression d'être chez lui. Dans sa poche, il palpa le testament. Il savait maintenant pourquoi il était revenu. »

  • À travers une danse érotique de vie et de mort, Daniel Odier évoque ici la force révélatrice de l'amour et du sexe. Lors d'un voyage à Saint-Pétersbourg, un homme épris de musique et de beauté rencontre une femme qui le fascine d'emblée et l'attire irrésistiblement. Séléné est belle, russe et peintre. Entre ces deux êtres, une folle passion naît, faite de tendresse et de violence, de ruptures angoissantes et de retrouvailles torrides. Un amour intense, physique et bouleversant, où se réinventent sans cesse le langage des corps et les jeux sensuels dans la douceur et la rage. Car Séléné, lunaire, excessive et fantasque, brûle tous les hommes qui l'approchent de trop près...
    Un voyage initiatique dans l'univers des sens, un roman spirituel, passionné et lyrique.

  • Voici enfin disponible, ce livre-culte, précurseur et merveilleux, déjà considéré comme un classique, et qui s'accorde avec la recherche spirituelle d'aujourd'hui. On peut être un illusionniste ordinaire, partager ce talent avec son père, mais que se passe-t-il lorsque celui-ci parvient enfin, découverte magistrale, à fire réellement disparaître les objets ? Devenu volatilisateur de matière, le jeune John O'Flaherty aurait-il pactisé avec le diable ? Accompagné de sa femme et de ses deux chats, il entreprend alors un vagabondage enchanté sur les chemins d'Irlande où, d'aventure en aventure, de disparition en disparition, d'énigme en révélation, il trouvera un sens plus profond à ses dons, avant de toucher à l'escence même de la vie. Au lecteur d'entrer à son tour dans cet ouvrage-univers que Marc de Smedt a rangé "parmi les plus importants" de son existence et que Daniel Oster concevait "un exercice de délivrance".
    Ecrivain, connaisseur des spiritualités oreintales, Daniel Odier est l'auteur d'essais et de romans dont Tantra, l'initiation d'un Occidental à l'amour absolu, et Diva, porté à l'écran par Jean-Jacques Beneix.

  • Les livres sur la Suisse ne manquent pas, mais jamais un romancier n'avait tenté de donner sa propre vision de l'histoire de ce pays. Avec Le milieu du monde, c'est chose faite. À travers une suite de tableaux saisissants, Daniel Odier nous fait traverser le temps, depuis les origines de l'homme jusqu'à nos jours. Une série de personnages hauts en couleur nous restitue la lumière et l'atmosphère de chaque époque, qui revit grâce à une documentation historique très minutieuse, mais aussi grâce au pouvoir de l'imagination. Avec Le milieu du monde, Daniel Odier nous propose une oeuvre de grand souffle enracinée dans le passé mythique de la Suisse.

  • Le narrateur, John O'Flaherty, nous fait vivre la transformation intérieure d'un homme qui entreprend une lente ascension vers la lumière. Sa logique inaccoutumée, teintée d'humour et de tendresse pourrait le faire prendre pour un "simple". En effet, ce petit prestidigitateur de village, qui court les routes d'Irlande, a reçu de son père un grand pouvoir : faire disparaître les objets. Mais les faire revenir ?... La vie de John, de sa douce femme Nell, de ses deux chats, Coleridge et Porridge, son voyage physique qui coïncide avec son voyage intérieur, son jeu, sans doute son "Grand Jeu", le mènent vers une île où, dépouillé de tout, le monde volatilisé, il entre dans la lumière.

empty