• Rose déluge

    Edem Awumey

    « Rose Lafayette, corps fluet, arqué au fil de saisons de blues et d'épreuves, petite tête à moitié chauve, une brindille à la place du cou, des jambes de gamine anorexique et des pieds si petits aux traces à peine visibles sur la terre. » Un jour, la vieille Africaine se meurt ; Sambo son neveu accepte le fardeau léger qu'elle lui a confié, une boîte en bois contenant ses cheveux et ses ongles, qu'il devra inhumer sur les rives du Mississipi.
    « Ce qu'elle nomme le pays des siens, qu'elle n'a jamais connu, bercail lointain qu'elle m'a souvent décrit dans un tableau aux motifs flous, floue et poreuse elle-même à force de n'exister que dans ses mirages. » Et voici Sambo au bord de la route, attendant un autobus qui lui fera traverser les Etats-Unis d'Amérique. Il est abordé par Louise, ardente et généreuse, elle-même en proie à l'ouragan de sa vie antérieure. Les caresses échangées feront surgir tous les fantômes des tragédies passées, entre douleur et tendresse. Dans un magnifique don d'amour, la jeune femme accompagnera le garçon jusqu'au bout de son voyage à la Nouvelle-Orléans. Aux portes du déluge.

empty