• Le 27 avril 1985, Emmanuel Levinas prononce une conférence sur le thème de l'individu intitulée « De l'unicité ». À l'heure des bilans, comment la conscience de l'individu européen peut-elle véritablement demeurer en paix ? Le texte de Levinas est une invitation à penser « l'individu humain » dans sa subjectivité propre d'être unique, dans son « unicité d'unique ». Sans rompre avec la rigueur des formes logiques du langage, Levinas revient sur des questions qui lui sont chères : telles que l'amour du prochain et la justice. La réflexion éthique ouvre désormais un horizon politique. Inédit

  • Il s'agit d'un volume original, composé de deux cours professés en Sorbonne par Emmanuel Levinas, entre 1975 et 1976. L'un a pour titre {la Mort et le temps}, l'autre s'intitulait lorsqu'il fut prononcé : {Dieu et la philosophie}. Les deux textes ont été établis par Jacques Rolland, un jeune philosophe proche de Levinas, puis revus et corrigés par Levinas lui-même. {La Mort et le temps} : le philosophe dialogue et débat avec Heidegger et Bloch, mais aussi avec quelques-uns des grands maîtres de la tradition, Aristote, Hegel et Kant notamment. {Dieu et la philosophie} : comment nommer Dieu ? Comment énoncer le concept ? Comment le formuler ? Levinas examine les diverses conceptions que nous avons de la divinité.

  • Noms propres, ou le livre des livres. Emmanuel Lévinas nous offre ses exercices de lecture. Kierkegaard, Proust, Agnon, Martin Buber, Edmond Jabès, Jacques Derrida, Jean Wahl, etc. Un philosophe et ses proches. A sa manière aussi : un récit des filiations.

  • Si l'on connaît, à travers ses écrits sur Proust, Blanchot, Celan, l'intérêt qu'Emmanuel Levinas portait à la littérature, on ne soupçonnait peut-être pas, chez lui, l'existence d'une telle "pratique littéraire".
    Or, c'est ce que mettent en évidence les ébauches de roman (Eros ou Triple opulence et La Dame de chez Wepler), les notes et les poèmes qui composent ce nouveau volume d'inédits magnifiquement préfacés par Jean-Luc Nancy
    Ainsi, bien que Levinas ne soit jamais devenu à proprement parler écrivain, la passion littéraire a toujours été intimement mêlée à son projet philosophique. Levinas a vu dans la littérature le lieu peut-être le plus propre à la présentation de l'intrigue de l'autre et du rapport, de l'approche et du contact.
    Ecrits dès le début des années 1920, ces inédits nous font accéder à la genèse de l'oeuvre du grand philosophe. Ainsi de ces émouvants poèmes de jeunesse, rédigés en russe, en yiddish et en hébreu, alors que Levinas n'a qu'une quinzaine d'années. Ou, plus tard, ses deux esquisses de roman, qui témoignent sur le mode fictionnel de son expérience de la guerre.
    Levinas n'a pas été plus loin dans ses tentatives littéraires, mais le mouvement qui les portait n'a pas pour autant été effacé.

  • « Levinas apparaît aujourd'hui, plus que Sartre et Merleau-Ponty, antérieurement à Ricoeur, Henry et Derrida, comme le premier introducteur, héritier et continuateur de Husserl et Heidegger, le philosophe français le plus marquant du XXème siècle après Bergson. Ses deux ouvrages centraux, Totalité et Infini (1961) et Autrement qu'être ou au-delà de l'essence (1974), comptent parmi les classiques du siècle, et ses plus courts essais, Le temps et l'autre et De l'existence à l'existant (1947) restent des ouvertures géniales vers une pensée radicalement neuve de la subjectivité, d'autrui, de l'éthique et de la trace de Dieu. La philosophie actuelle en dépend radicalement. Mais cette oeuvre, multiforme (philosophie, histoire de la philosophie, littérature, politique, études juives, etc) et vaste, reste encore dispersée chez plusieurs éditeurs, français et étranger. Il apparaît d'autant plus urgent de la réunir en un seul ensemble qu'il faut aussi tenir compte aujourd'hui d'autres documents : les articles et conférences éparpillés au fil des revues, mais aussi les inédits conservés dans ses propres archives. Le projet comptera au minimum cinq volumes : inédits 1 & 2, Philosophie 1 & et 2, et enfin Critique littéraire-Leçons talmudiques-Entretiens. Aujourd'hui l'oeuvre complète s'ouvre donc par un premier volume d'inédits, Carnets de captivité, Ecrits sur la captivité et Notes philosophiques diverses, réunis, édités et annotés par R. Calin (avec la collaboration de C. Chalier). Ces textes couvrent la période des origines jusqu'aux années de l'immédiate après-guerre (avec quelques prolongements plus récents). On y retrouve, dans un contexte fortement marqué par Sartre, des esquisses de romans, la première approche du thème capital de l'"il y a", les premières réflexions sur l'identité juive dans la crise de la guerre et de la captivité, etc. - bref ce qui marquera les essais philosophiques de l'immédiate après-guerre, mais aussi d'autres potentialités qui ne seront pas toutes également développées. » Jean-Luc Marion

  • On ne saurait trop souligner l'importance du Collège Philsophique et de Jean Wahl dans la pensée de Levinas. Durant sa captivité, il a conçu et en partie rédigé De l'existence à l'existant (1947), premier exposé d'envergure de sa philosophie, mais il est demeuré à l'écart de la vie intellectuelle. Il renoue avec les parties les plus vivantes de la philosophie grâce au Collège Philosophique fondé par Jean Wahl, qui entendait précisément témoigner des bouleversements que l'histoire récente avait provoqués dans l'ordre de la pensée.
    Levinas y fut un orateur très assidu : il y prononcera, entre 1947 et 1964, près de vingt conférences, accompagnant ainsi toute l'aventure du Collège lui-même. Certaines de ces conférences furent publiées, et, parmi elles, la plus célèbre, qui fut aussi la première, Le Temps et l'Autre. Mais, sur le moment, d'autres ne le furent pas, bien que Levinas les ait en grande partie conservées. Au nombre de neuf, elles composent aujourd'hui ce volume 2 des OEuvres inédites de Levinas.
    Ces conférences constituent un témoignage indispensable pour reconstituer le chemin qui conduisit Levinas à élaborer Totalité et Infini (1961).Rodolphe Calin et Catherine Chalier
    Editeurs et préfaciers du présent volume

  • Entre nous

    Emmanuel Levinas

    Entre nous ou l'exploration des chemins du sens. Emmanuel Levinas revient sur ce qui constitue le foyer de sa pensée : la compréhension des énigmes au voisinage de l'autre. A travers une série de textes remarquables, qui arpentent les axes traditionnels de sa réflexion, le philosophe définit la nature de la relation éthique qui unit chaque homme à son prochain. Morale de l'amour, de la sincérité, mais aussi méditation sur la sagesse et la responsabilité, considérations sur le rôle de la philosophie, réexamen des droits de l'homme : c'est à une plongée en profondeur dans la "relation intersubjective" que le lecteur est convié. Ouvrage singulier dans l'oeuvre philosophique d'Emmanuel Levinas. Il est, à sa manière, le livre des livres, sorte de clé qui permet d'entrer de plain-pied dans l'une des pensées les plus originales et les plus fortes de ce temps.

empty