• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ce livre torturé et bizarre n'est pourtant pas déprimant, car l'auteur fait planer sur cette très attachante histoire, si humaine qu'elle a presque l'air d'une confession, sa foi profonde et son espérance. On s'étonne aussi qu'un tel ouvrage ait été réalisé au sein de l'agitation et du vacarme de New-York, mais la contemplation est une expérience toute intérieure qui trouve en soi sa solitude et son silence. Georges Agadjanian tourne le dos au réalisme pur, à la manière dont on rejette une inféconde et ingénieuse bêtise, un rationalisme myope et suffisant. La psychologie, aussi subtile qu'elle puisse l'être, ne saurait jamais atteindre à elle seule l'homme dans sa substance réelle. Elle étudie le coeur dans ce qu'il est présentement, elle ignore ce qu'il est dans ses possibilités futures. Elle ne voit pas l'homme de demain, qui vit d'une existence virtuelle dans l'homme d'aujourd'hui. Elle analyse avec une gravité maniaque et majestueuse les tristes égouts de l'âme, y pensant trouver le sens éternel de la vie. Aussi Georges Agadjanian ne se contente pas de nous disséquer dans nos infirmités présentes. Il nous appelle de l'avenir, cherche à fonder notre être dans ce « nous-mêmes » mystérieux, qu'il sent toujours hors de nous-mêmes. Cette oeuvre curieuse et vibrante nous apporte plus que du plaisir. Elle nous apporte l'espérance de l'Homme qui est en nous.

  • Ce livre torturé et bizarre n'est pourtant pas déprimant, car l'auteur fait planer sur cette très attachante histoire, si humaine qu'elle a presque l'air d'une confession, sa foi profonde et son espérance. On s'étonne aussi qu'un tel ouvrage ait été réalisé au sein de l'agitation et du vacarme de New-York, mais la contemplation est une expérience toute intérieure qui trouve en soi sa solitude et son silence. Georges Agadjanian tourne le dos au réalisme pur, à la manière dont on rejette une inféconde et ingénieuse bêtise, un rationalisme myope et suffisant. La psychologie, aussi subtile qu'elle puisse l'être, ne saurait jamais atteindre à elle seule l'homme dans sa substance réelle. Elle étudie le coeur dans ce qu'il est présentement, elle ignore ce qu'il est dans ses possibilités futures. Elle ne voit pas l'homme de demain, qui vit d'une existence virtuelle dans l'homme d'aujourd'hui. Elle analyse avec une gravité maniaque et majestueuse les tristes égouts de l'âme, y pensant trouver le sens éternel de la vie. Aussi Georges Agadjanian ne se contente pas de nous disséquer dans nos infirmités présentes. Il nous appelle de l'avenir, cherche à fonder notre être dans ce « nous-mêmes » mystérieux, qu'il sent toujours hors de nous-mêmes. Cette oeuvre curieuse et vibrante nous apporte plus que du plaisir. Elle nous apporte l'espérance de l'Homme qui est en nous.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty