• Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
    Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

  • Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
    Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

  • En ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est dans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici cinq siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...

  • Tandis que les crises qui secouent l'Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitise et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône.

    C'est alors qu'apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n'avait pas prévu...

  • Comment risque de réagir un robot programmé pour un environnement lunaire dès lors qu'il se retrouve égaré sur Terre ? Un robot peut-il mentir à un procès pour préserver les intérêts de son utilisateur ? Le docteur Susan Calvin, robopsychologue, dialogue avec les androïdes pour faire la lumière sur ces étranges affaires. Et découvre davantage de défauts de programmation chez l'homme que chez ses fidèles créations...

  • Conçue par le psychohistorien Hari Seldon pour restreindre l'ère de chaos résultant de la décadence de l'Empire galactique, la Fondation est désormais aux mains du Mulet, un mutant imprévisible capable de manipuler les esprits et d'imposer sa volonté à quiconque. Avec ses pouvoirs et les immenses ressources que lui procurent la Fondation, il s'est donné pour objectif d'étendre sa domination aux ultimes vestiges de l'Empire défunt.
    Mais déjà une nouvelle légende prend forme : il existerait une seconde Fondation, consacrée aux sciences mentales, oeuvrant de façon occulte pour garantir l'accomplissement des desseins du légendaire Hari Seldon...

  • Tout porte à croire que le légendaire berceau de l'humanité, la Terre, se trouve au cœur d'un vaste plan à l'échelle galactique, destiné à garantir en coulisse la pérennité de la civilisation : une synthèse parfaite entre le matérialisme de la Première Fondation et le mentalisme de la Seconde, mise en œuvre par une mystérieuse puissance.
    Mais comment trouver une planète que beaucoup croient mythique, et dont toute trace a inexplicablement disparu des archives galactiques ?
     
    Récompensé par le prix Hugo de la «  meilleure série de science-fiction de tous les temps  », Le Cycle de Fondation est l'œuvre socle de la SF moderne, le 5e tome poursuit l’aventure, et la réflexion d’Asimov à propos d’un système politique idéal.
    © Nightfall Inc., 1986. © Éditions Denoël, 2006
    © et (P) Audiolib, 2020
    Durée : 18h45

  • C'est désormais sur la lointaine planète Solaria qu'Elijah Baley et R. Daneel Olivaw vont exercer leurs talents d'enquêteurs. Sur ce monde, les hommes n'acceptent plus de se rencontrer physiquement mais se « visionnent » par le truchement de projections télévisées. Or, un meurtre a été commis, un meurtre apparemment impossible puisque aucun Solarien n'aurait assez de courage pour s'approcher d'un de ses compatriotes. Qui plus est, tout semble indiquer qu'un robot est impliqué. Absurde ! Les Lois de la robotique interdisent à ces êtres artificiels de causer le moindre tort aux hommes...

  • En arrivant sur Aurora, Elijah Baley sait qu'il va au-devant de sa plus périlleuse mission. Il doit découvrir qui a tué Jander Panell, le robot positronique le plus sophistiqué jamais créé, une créature atteignant un degré d'« humanité » inédit. Or, le seul être capable de commettre un tel crime n'est autre que son propre concepteur, le Dr Fastolfe. Fort heureusement pour Baley, R. Daneel Olivaw, désormais l'unique robot humaniforme encore en activité, reprend du service pour le seconder.

  • Bienvenue dans le futur, ou plutôt dans une multitude de futurs : celui où un savant découvre l'anti-gravité, celui où le plus puissant des ordinateurs se fait clouer le bec, celui où un extraterrestre vient révéler à l'humanité une vérité qu'elle n'est pas prête à entendre... Autant d'événements susceptibles de bouleverser l'évolution de notre civilisation humaine, autant de possibilités de voir nos créations dépasser les limites que nous leur avons imposées. Et si nous n'étions plus maîtres de notre destinée ?

  • L'univers uni, c'est fini. L'Empire galactique se désagrège. Trente mille ans de chaos sont au programme. Et moi, j'en ai trop fait et je suis las.
    Oui, je m'appelle Hari Seldon et je vois que ce nom vous dit quelque chose. Tout ce que j'ai fait, c'est de poser les équations et d'agir.
    Je continue à venir ici dans mon bureau. Je crois parfois y entendre des voix, celles de mes parents, de mes étudiants, de mes collègues... mais les couloirs sont vides. La Fondation est faite et le bâtiment de psychohistoire ne sert plus à rien. La suite se passe ailleurs.

  • Tyrann

    Isaac Asimov

    L'empire galactique des Tyrannis comprend des dizaines de mondes, dont la Terre. Or c'est sur Terre, justement, que Biron Farrill, le fils d'un de leurs principaux opposants qu'ils ont assassiné, recherche un document mythique qui pourrait mettre fin au règne des despotes. Quand on attente à sa vie, Farrill doit cependant fuir pour se rendre sur Lingane, la seule planète où s'organise la résistance contre Tyrann. Là, il entend parler d'une mystérieuse planète, sur laquelle une armée de rebelles attendrait de reconquérir la galaxie...

  • En ce début de treizième millénaire, l'Empire n'a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C'est dans sa capitale, Trantor, que l'éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l'avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l'effondrement de l'Empire d'ici cinq siècles, suivi d'une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs...
    Figure emblématique et tutélaire de la science-fiction, Isaac Asimov (1920- 1992) s'est imposé comme l'un des plus grands écrivains du genre.
    Découvrez en audio le premier tome de la série culte fondatrice de la SF.
    Traduit par Jean Rosenthal.
    The Doubleday Broadway Publishing Group/© Isaac Asimov, 1951© Éditions Denoël, 2006
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    Durée : 9h49

    En début de plusieurs chapitres, certaines phrases de l'Encyclopedia Galactica sont laissées incomplètes par l'auteur. Ces coupes, marquées par des points de suspension dans le texte original, sont traduites à l'audio par une diminution du niveau sonore.

  • Traduit par Jean Rosenthal.
    Tandis que les crises qui secouent l'Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitise et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône. C'est alors qu'apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n'avait pas prévu...
    Le second opus de l’oeuvre magistrale d’Asimov, porté par la lecture vivante et maîtrisée de Stéphane Ronchewski.
    En début de plusieurs chapitres, certaines phrases de l’Encyclopedia Galactica sont laissées incomplètes par l’auteur. Ces coupes, marquées par des points de suspension dans le texte original, sont traduites à l’audio par une diminution du niveau sonore. 
    © Isaac Asimov, 1952 © Éditions Denoël, 2006
    (C) et (P) Audiolib, 2019
    Durée : 11h07

  • Prévoyant l'effondrement prochain de l'Empire galactique, le psychohistorien Hari Seldon a jadis créé deux Fondations, l'une officielle, l'autre occulte, afin de préserver la civilisation d'une interminable période de chaos. Pourtant, cinq siècles après leur établissement, alors même que la Première Fondation n'a jamais été aussi puissante, un nouveau protagoniste semble entrer en jeu, oeuvrant dans l'ombre à l'insu de tous. Peut-être tient-il entre ses mains le devenir de l'humanité tout entière...
    Le 4e tome de la série culte, qui nous mène jusqu'à la Terre, magistralement interprété par Stéphane Ronchewski !
    © et (P) Audiolib.
    Doubleday Broadway Publishing Group, Random House, Inc. © Nightfall Inc. 1982 © Éditions Denoël 2006
    Durée : 17h54

  • "Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
    Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
    Troisième Loi : Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi."

  • Hari Seldon venait d'inventer la psychohistoire et il n'y voyait qu'une pure spéculation, sans application pratique. La psychohistoire ne pouvait pas prédire l'avenir ? Les politiques s'en moquaient ! Les gens allaient y croire. Ensuite, les équations diraient ce qu'on leur ferait dire. Et si Seldon n'était pas d'accord, tant pis pour lui !
    Alors, le jeune chercheur s'enfuit. Traqué, il sillonna les dédales souterrains de la planète Trantor, capitale de l'Empire galactique. Et ce qu'il vit le stupéfia. Un avenir inquiétant se dessinait sous ses yeux. Était-il trop tard pour éviter la catastrophe ?

  • L'Aube de Fondation

    Isaac Asimov

    «  L'univers uni, c'est fini. L'Empire galactique se désagrège. Trente mille ans de chaos sont au programme. Et moi, j'en ai trop fait et je suis las.
    Oui, je m'appelle Hari Seldon et je vois que ce nom vous dit quelque chose.
    Tout ce que j'ai fait, c'est de poser les équations et d'agir. Les équations ne mentent pas. D'ailleurs vous le savez.
    Je ne voudrais pas jouer les prophètes, mais quand j'allume mon Premier Radiant, je lis l'avenir de l'humanité. Le chaos prévu sera réduit à un petit millier d'années. Je ne pourrai pas y veiller personnellement, mais tout est en place.
    Je me suis laissé accaparer par ma tâche et, à l'heure de partir, je regrette d'avoir négligé les gens qui m'accompagnaient. Mais ce n'est pas moi qui ai décidé. Les équations ne me laissaient aucune échappatoire.
    Je continue à venir ici dans mon bureau. Je crois parfois y entendre résonner des voix, celles de mes parents, de mes étudiants, de mes collègues... de Wanda... mais les couloirs sont vides. La Fondation est faite et le bâtiment de psychohistoire ne sert plus à rien. La suite se passe ailleurs.  »
     
    Le projet de toute une vie dans sa dernière ligne droite : Hari Seldon se consacre entièrement à ses recherches sur la psychohistoire face au désagrément de l’Empire.
    En début de plusieurs chapitres, certaines phrases de l’Encyclopedia Galactica  sont laissées incomplètes par l’auteur. Ces coupes, marquées par des points de suspension dans le texte original, sont traduites à l’audio par une diminution du niveau sonore. 
    © Nightfall Inc, 1993. © Presses de la Cité, 1993
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 14h45

empty