• La Grande Guerre a épargné Henri Donadieu mais elle en a fait un homme meurtri. En 1915, son ami Mariette a été fusillé pour l'exemple après un simulacre de procès. Parisien, descendant d'Alsaciens, Donadieu a choisi l'exil d'un poste d'instituteur dans un village du Cotentin, à l'abri, croit-il, de la fureur du monde. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, cet homme désabusé jure qu'il se tiendra à l'écart des événements. Mais on n'échappe pas aisément à son destin. Un jour, il frappe à la porte de l'instituteur d'une manière imprévisible. Ce livre simple et complexe à la fois, a pour décor le Cotentin à la fois sombre et luxuriant, maritime et terrien. Les hommes et les enfants s'y croisent dans une tentative d'exprimer la bonté, l'ignominie, l'engagement, l'humiliation. Une plongée dans la douleur des hommes silencieux qui ont subi les malheurs du siècle.

  • Les mondes de Jacques Rouil naissent de la terre, des arbres, de la neige, d'un temps ancien lié à l'intimité paysanne, de ce temps révolu qui vibre dans chaque feuille printanière. L'écriture de l'auteur, fine, exacte, concrète, met en lumière l'humaine angoisse, la porteuse solitude des personnages. Presqu'îles raconte des histoires, dit la province en bordure de la Manche, des hauts lieux cachés des drames de chacun. Jacques Rouil connaît cela. Les enquêtes de métier qu'il a menées ont gravé dans ses regards la gravité et la justesse de ces récits dévoilant le secret des âmes, le secret de la terre sur fond de crise sociale, politique ou naturelle.

empty