• Une plume qui tutoie respectueusement le manoeuvre, l'artisan, ces acteurs du monde industriel ou traditionnel, tous ceux qui de rien créent l'objet, le réparent, pour le bien-être et la mémoire.

  • Un homme allongé sur une plage qu'il croit déserte, un hélicoptère au-dessus de lui, la journée devrait être parfaite... Élise est une jeune femme dynamique, une mère aimante, une épouse attentive mais les trahisons sont nombreuses dans la vie. Un couple, étalant leurs critiques envers le monde qui les entoure, se retrouve pris sous un orage sur une route sans fin. Quant au vol dans cette étude, pourquoi a-t-il eu lieu, est-il réel ? Enfin, un peintre de talent se retrouve en fauteuil roulant et trouve l'amour et la consécration au seuil de sa vie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Michel Bongiraud est né en 1955 et vit dans le Jura. Il a publié la revue Parterre verbal de 1992 à 2001, puis de juin 2008 à décembre 2012, le bimestriel Pages Insulaires. En 2013, il a fait paraître le journal Fermentations, publication ouverte à l'actualité et à la réflexion.
    Il a publié une quinzaine d'ouvrages chez différents éditeurs, des poèmes ou des articles dans différentes revues.

  • Louise est une femme sous l'emprise de son mari, sa rencontre avec Pierre va l'amener à lui résister.
    Pierre s'installa sur un banc ombragé, face à l'ascenseur. Il continua la lecture de son livre qui ne le passionnait guère. Il s'agissait du récit d'un soldat sous l'armée napoléonienne. Pierre ne savait pas ce qui l'avait poussé à l'acheter. Dans le cas présent, l'énigme manquait de relief. Malgré cela, il tenait à le finir. Après quelques pages, il vit sortir de l'immeuble une jeune femme vêtue d'un tailleur bleu et portant des lunettes de soleil. Pierre se demanda si elle habitait là. Il se souvint des cris entendus l'avant-veille. Était-ce elle qui avait crié ? Grande et mince, ses cheveux bruns retombaient sur sa nuque. Comme elle s'approchait de lui, il remarqua ses lèvres fines et son nez légèrement épaté. Les mains dissimulées dans les poches de sa veste, elle sortait à longues enjambées du bâtiment. De son banc, Pierre ne put s'empêcher de la dévisager. Leurs regards se croisèrent. Sans ralentir son allure, elle continua son chemin vers la sortie. Un léger parfum l'accompagnait, aux notes de fruits, de mandarine et de rose. Il le trouva doux et agréable. Elle avait presque disparu quand, sans réfléchir, il se leva pour la suivre.

  • Recueil de poésie en quatre parties qui peuvent sembler différentes, voire opposées, ce qui n'est pas le cas. La première partie, « autre silence », représente l'interrogation de l'auteur sur ses années silencieuses, la seconde, « caquètement », vient les rompre par un nouveau « chant poétique », constituant une ironie sur le poète lui-même et sur son questionnement au monde. Ensuite, les deux autres parties, « anarchie » et « herbes rapaces », reviennent chez l'auteur comme des thèmes de prédilection, à l'instar de recueils publiés : Voyages anarchistes, L'herbe passagère, Chemins Communaux et bien d'autres.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né en 1955 et actuellement établi dans le Jura, Jean-Michel Bongiraud a publié une quinzaine d'ouvrages chez différents éditeurs. Des poèmes ou des articles dans différentes revues Verso, Décharge, Comme ça et autrement, Remue-Méninges, Comme en poésie, Traces, La Nouvelle Tour de Feu, Action poétique, Traction-Brabant, Le cri d'Os, Poésie-Première, Rimbaud Revue, Diérèse, Comme un terrier sous l'igloo... mais aussi dans Le Monde Libertaire ou le mensuel Alternatives Libertaires.

empty