• Le poète joue ici, souvent, avec une langue élégante, une distanciation narquoise ou tendre, le flux et le reflux des couleurs, des saisons, des symbolismes qui font l'ambiance de la langue française. Tour à tour, tableaux de Provence, elfes, gourmandises, ivresses en pleine nature, sont là. Par moments, une fièvre plus personnalisée saisit l'auteur : voici le rêve de « vivre vrai » qui coûte si cher ! Oui, Laureine Valtis défend l'églantine contre les projets de robotisation de l'Espace, elle se bat contre la bombe atomique, de même qu'elle évoque la « longue marche » des révoltes populaires, une présence de la mort ou les grandes joies de la maternité. Ici, la sensualité et l'humour s'allient avec bonheur. Le poème exalte une ardente mystique de l'amour.

  • Le poète joue ici, souvent, avec une langue élégante, une distanciation narquoise ou tendre, le flux et le reflux des couleurs, des saisons, des symbolismes qui font l'ambiance de la langue française. Tour à tour, tableaux de Provence, elfes, gourmandises, ivresses en pleine nature, sont là. Par moments, une fièvre plus personnalisée saisit l'auteur : voici le rêve de « vivre vrai » qui coûte si cher ! Oui, Laureine Valtis défend l'églantine contre les projets de robotisation de l'Espace, elle se bat contre la bombe atomique, de même qu'elle évoque la « longue marche » des révoltes populaires, une présence de la mort ou les grandes joies de la maternité. Ici, la sensualité et l'humour s'allient avec bonheur. Le poème exalte une ardente mystique de l'amour.

  • En découvrant les grandes lignes de la biographie de Laureine Valtis, on est d'emblée frappé par la multiplicité des regards et des écoutes qui projettent, avec un égal bonheur, dans le poétique, une somme considérable d'intérêts, de tendresses, de soifs, d'offrandes, à l'image même de la diversité des expériences vécues, au cours de son itinéraire personnel (médecine, musique, voltige aérienne, errances ou explorations africaines, etc.), par cette poétesse indiscutablement hors du commun, étrange pour tout dire et fascinante. Laureine VALTIS explore, scrute, et célèbre l'infinie pluralité de la vie ; elle jalonne d'oeuvres différentes et complémentaires les déploiements d'une philosophie plurivoque - de disponibilité et de ferveur surtout - déclenchée et stimulée, par la « Soif d'espace et d'amour » qu'elle proclame. Les poèmes de « Chante Sahel » n'appellent sans doute pas une lecture massive, boulimique, ou, à l'inverse, extatique. Ils requièrent ce temps de la familiarité, de la familiarisation, ce rythme de la tendresse à conquérir, auxquels les enfants ne seront certainement pas indifférents et, nous le pensons, les adultes non plus.

  • Avec « Sagaies », l'Afrique est prise à bras le corps à travers les erreurs, les manques ou les complots des exploiteurs du Continent, qu'ils soient étrangers ou de souche. L'évolution est saluée, dans sa continuité avec les valeurs fondamentales du passé. La morale politique, affirmée sans slogans tapageurs, c'est l'espoir en l'unité africaine proche. L'amour de l'Afrique, la souple beauté des paysages de la savane, du Sahel, des multitudes colorées, éclatent dans un style simple, riche d'images originales, et d'un vécu contemporain qui nous touche (où l'on peut passer d'une nuit en brousse à des prières à la pluie, à des bagarres entre douaniers et contrebandiers, aux cas de conscience de certains rebelles). Sont dénoncées la main mise égoïste de quelques-uns (urbanisme, exploitation des masses sans travail), la ségrégation féminine (contraintes rituelles, excès des charges). Dans ce livre, s'affirme le tempérament indépendant et sensuel d'un vrai poète.

  • Si le désert, dans sa beauté aride, enfante des êtres ivres d'immensité, de liberté, il ensevelit aussi des corps usés, humiliés, mutilés. Pour tenter d'ébranler une civilisation patriarcale au sein de laquelle mutilations sexuelles féminines, mutilations psychologiques, torture, esclavage et lapidation demeurent légaux, Laureine Valtis, dans chacun de ses textes, manipule un verbe lapidaire, non exempt d'ironie, certaines Sourates étant contresignées par le fringant trotteur Idéal du Gazeau ou par Popeye, héros musclé bâfreur d'épinards. Langage de la douleur et de la révolte, mais aussi, langage de la tendresse et de l'espoir. L'auteur étreint l'Afrique à « bras-le-coeur ». Chaque page devient document scriptural et le lecteur se demande si les ressorts du poème ne sont pas les mêmes que ceux ayant inspiré autrefois les versets bibliques, proverbes et sourates qui ponctuent les étapes du recueil, les mêmes, mais en un temps nouveau présageant de grands remaniements dans les rapports entre hommes et femmes de demain.

empty