• «J'ai l'impression d'être sur le point de commettre un acte sacrilège en allant fouiller dans les affaires intimes de mes parents. Quand je l'abreuvais de questions auxquelles il ne voulait pas me répondre, mon père avait cette réponse frustrante : « Cela ne te regarde pas ». C'est précisément ce que je m'apprête à faire. Regarder dans son passé.»
    Michèle Halberstadt tire les fils de sa lignée, remonte les générations, croise l'itinéraire de sa famille paternelle, dont elle ne sait rien, avec celui de Max Halberstadt, gendre de Freud devenu son photographe officiel. De Vienne à Hambourg en passant par Wegrow d'où son père, Juif polonais, est originaire, traquant les indices jusqu'à Johannesburg, où Max a émigré pour fuir le nazisme, l'autrice mène l'enquête, fait d'étonnantes rencontres, fouille les archives pour reconstituer une histoire qu'on ne lui a pas transmise. Sous sa plume attentive, on découvre le pape de la psychanalyse en émouvant patriarche ; sa fille Sophie, Max et leurs deux enfants que la vie n'a pas épargnés. Son père surtout, pour qui « seul le présent importait », se révèle enfin à elle. A travers ces destins poignants ballottés par l'Histoire, Michèle Halberstadt fait superbement revivre les fantômes de sa mémoire familiale.

  • « Ceci n'est pas un livre d'entretiens. Durant plus de quinze ans, j'ai rencontré des cinéastes, des acteurs, des actrices, des écrivains, des musiciens. Il me reste des impressions, des souvenirs. »
    Avant d'être productrice et romancière, Michèle Halberstadt a été journaliste. Ce qui est restitué dans ce livre, ce sont moins des propos que des évocations.
    Parfois, il suffit d'un moment pour que la personne en face de vous se révèle : une nuit de tournage avec Jean-Luc Godard, un instant volé à Tina Turner avant qu'elle n'entre en scène, un petit déjeuner radiophonique avec Serge Gainsbourg, l'explication du bleu des yeux de Paul Newman, les coups de fil intempestifs de Stanley Kubrick, une promesse faite à Audrey Hepburn...
    Michèle Halberstadt propose aux lecteurs de partager des têtes à têtes inattendus avec ces artistes qu'on admire de loin, dans leur intimité, le temps d'une brève rencontre.

  • À dix-sept ans, Maria-Theresia von Paradis est un être d'exception : fille unique du conseiller de l'impératrice d'Autriche, pianiste virtuose, belle et aveugle. Lorsque son père fait appel au célèbre Mesmer, qui soigne par magnétisme, elle découvre la passion et toutes les émotions dont sa cécité la protégeait.
    Au siècle de Mozart et de Salieri, un roman lumineux où tout est dit des sentiments, du destin et de la liberté.

  • N'importe qui peut vivre des choses extraordinaires. Il suffit de sortir de chez soi. L'héroïne de Prends soin de toi, une jeune fille de vingt ans, part loin des siens, de ses habitudes, de ses racines, vivre un amour fou, réciproque, intense. Lucide aussi. Michèle Halberstadt décrit une passion réaliste, où il ne suffit pas de s'aimer pour être heureux, où le chagrin n'est entaché ni de rancoeur, ni de regrets. Que restera-t-il de ce coup de foudre ? Suffisamment d'amour pour changer le cours d'une vie.

  • « J'ai 12 ans ce soir et je serai morte » Méfiez-vous des enfants sages

  • Ce matin, Clara m'a demandé pourquoi nous étions amies. Je lui ai répondu que c'était inexplicable. Mais j'ai passé la journée à me poser la question. Pourquoi toi, l'Américaine, la pragmatique, la businesswoman, la midinette, pourquoi occupes-tu une telle place dans ma vie ? »Après Café viennois et La petite, Michèle Halberstadt explore avec lucidité et sensibilité le lien si fort de l'amitié face à l'épreuve. Que cherche-t-on à travers l'autre ? À quoi rester fidèle, lorsque plus rien n'est comme avant ? Que deviennent les sentiments que l'on croyait inaltérables ?

empty