• " Je reçus un e-mail d'une astrologue m'informant qu'elle avait d'importantes nouvelles à m'annoncer à propos d'événements censés survenir bientôt dans ma vie. "
    L'importante nouvelle que Faye apprend dès les premières pages, c'est qu'un transit majeur doit se produire prochainement dans son ciel. De grands bouleversements sont à prévoir. Mais n'est-ce pas inévitable, quand on refait sa vie après une séparation ? Elle vient d'emménager à Londres avec ses deux fils. Profitant d'un moment où ils sont chez leur père, elle se livre à la rénovation du nouvel appartement. Ce qui n'était qu'une étape très matérielle de l'existence prend des tours inattendus et débouche sur des questionnements bien plus profonds : comment habiter une nouvelle vie ? Est-il vraiment possible de transformer ce qu'on est ?
    Transit approfondit les thématiques que Rachel Cusk avait explorées dans Disent-ils. Maniant à la fois l'humour, la lucidité et une capacité d'observation exceptionnelle, ce roman est également l'émouvant portrait d'une femme qui cherche sa place dans le monde.

  • Après Disent-ils (2016) et Transit (2018), acclamés par la critique, Rachel Cusk conclut son ambitieuse trilogie.

    Dans ce troisième volet, nous retrouvons le personnage de Faye, romancière britannique, divorcée et mère de deux enfants. Elle passe quelques jours en Europe pour participer à un festival littéraire et promouvoir son travail. De cette ville où a lieu l'événement, nous ne saurons rien ou presque, tant l'essentiel est ailleurs dans le projet romanesque de Rachel Cusk.

    Faye est le point névralgique du roman, la chambre d'échos, recueillant la parole des hommes et des femmes qu'elle croise sans en dévoiler beaucoup sur elle-même. Cette observatrice singulière regarde le monde avec une précision tranchante. D'un livre à l'autre se dessine un autoportrait en filigrane de l'auteur. Tout l'art de Cusk est d'interroger notre rapport au réel à travers des scènes de la vie quotidienne, des rencontres, des conversations. Le lecteur tisse alors avec Faye une relation fascinante, oscillant entre intimité et distance.

  • Traduit de l'anglais par Céline Leroy
    Au coeur de l'été, une romancière britannique se rend à Athènes pour animer un atelier d'écriture. D'elle, nous ne saurons presque rien.
    Parce qu'elle est parfaitement vacante, elle prête une oreille attentive à ce que disent les autres et devient comme une chambre d'écho. Les voix de ceux qu'elle croise sur son chemin – hommes mariés, séparés, courtisans, femmes écrivains, féministes – se répondent et dessinent une histoire. À travers eux, en filigrane, c'est sa propre vie qui se révèle sous un autre jour.
    Dans une atmosphère qui évoque les romans de Nathalie Sarraute, Rachel Cusk interroge le discours d'autrui et compose un roman subtil en forme de portrait " extime ".

  • L'oeuvre d'une vie - devenir mere Nouv.

    "Si j'avais eu un jour la possibilité de voir ce que l'avenir me réservait, j'aurais avant tout voulu savoir si j'allais avoir des enfants. Plus que l'amour, plus que le travail, plus que le nombre d'années ou la quantité de bonheur auxquels j'aurais droit, cette question était pour moi le mystère central."

    Toute femme, qu'elle désire des enfants ou non, est confrontée à la question de la maternité. Aujourd'hui encore, ce sujet reste entouré de tabous, comme s'il était impossible de donner la vie sans obéir à la fiction rassurante de la félicité.

    Au-delà de l'amour infini et de la joie qui l'ont envahie lorsqu'elle est devenue mère, Rachel Cusk explore, dans L'OEuvre d'une vie, le chaos qui succède à la béatitude. Avec un humour tranchant et une absolue sincérité, elle dynamite les clichés et raconte les bouleversements qui accompagnent l'arrivée d'un enfant dans la vie d'une femme, ce moment de transition entre la perte d'une identité et l'émergence d'une autre.

    Traduit de l'anglais par Lori Saint-Martin et Paul Gagné

  • " Mon mari et moi nous sommes séparés il y a peu, et en quelques semaines, la vie que nous avions construite a été brisée, tel un puzzle réduit à un tas de pièces aux formes irrégulières. "
    Ni confession impudique ni fiction pure, ce texte lucide et percutant est l'histoire d'une femme, écrivain, mère de deux filles, qui observe ses propres réactions au lendemain de son divorce. Recréant des instants quotidiens ou nourrissant sa réflexion de mythes littéraires, Rachel Cusk analyse le retentissement profond de la séparation. Elle vise juste lorsqu'elle décrit la famille moderne, soumise non plus à Dieu ou à l'économie mais à la sacro-sainte valeur de l'amour.
    Contrecoup est un livre bouleversant par sa singularité. Mais le sujet qu'il aborde est universel.

empty