• Vingt ans d'absence n'ont pas suffi à effacer les démons de Marianne quand elle rentre dans son village normand. Les regards lourds la replongent dans un passé de souffrance qu'il lui faut de nouveau affronter pour s'en libérer et retrouver l'amitié de Claire.

  • Flic... c'est indéniable, mais aussi syndicaliste convaincu, l'auteur, Alain VALLET décrit un monde qu'il connaît. Celui du quart-monde de Paris, de la vraie police judiciaire, et des relations exactes entre magistrats et vrais flics. Les histoires (authentiques) dont a eu, au cours de sa carrière, à connaître le héros, Loïc François, sont parfois drôles, souvent inquiétantes. En tout état de cause, passionnantes.

  • L'enfant

    Jules Vallès

    Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)A tous ceux  qui crevèrent d'ennui au collège ou qu'on fit pleurer dans la famille, qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par leurs maîtres ou rossés par leurs parents, je dédie ce livre.
    Jules Vallès Fils d'un professeur de collège méprisé et d'une paysanne bornée, Jules Vallès raconte : « Ma mère dit qu'il ne faut pas gâter les enfants et elle me fouette tous les matins. Quand elle n'a pas le temps le matin, c'est pour midi et rarement plus tard que quatre heures. » Cette enfance ratée, son engagement politique pour créer un monde meilleur, l'insurrection de la Commune, Jules Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie : L'Enfant, Le Bachelier et L'Insurgé. La langue de Jules Vallès est extrêmement moderne. Pourtant, l'histoire de Jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c'est celle des mal-aimés de tous les temps !
    Préface de Philippe Bonnefis.
    Commentaires et notes de Dolorès Rogozinski.

    2 Autres éditions :

  • La guerre entre la France et l'Angleterre est désormais totale. Elle a atteint les rivages de leurs lointaines colonies indiennes. Le Radjah doit choisir son camp. Et l'ignoble Valcourt complote toujours dans l'ombre. Pour Jolanne, l'heure de l'ultime confrontation est enfin venue.

  • Que pourrais-je vous donner de plus grand que mon gouffre ?, Solstices terrassés et Mémoire seconde ont paru pour la première fois dans la revue et aux éditions Mai hors saison, en 1983 et 1984. Translucide est un texte inédit.

  • TOUTES LES EXPRESSIONS À BANNIR POUR UNE ÉDUCATION POSITIVE


    Comment communiquer avec son enfant ? Communiquer ce n'est pas seulement
    parler. C'est aussi penser et agir. L'idée de ce recueil est de mettre la lumière sur toutes ces expressions que nous utilisons au quotidien, sans nous rendre compte de leurs messages
    latents, qui, par leur répétition, nuisent au bon développement et au plein épanouissement
    de nos enfants.
    Ce sont ainsi les principes de la communication positive (éléments clés de l'éducation bienveillante) que ce guide se propose d'exposer en les illustrant des expressions qu'il est plus sage d'éviter et celles à favoriser, qu'il s'agisse du bébé et de l'instauration d'une communication non verbale, du petit enfant qui prend tout au pied de la lettre ou de l'adolescent en plein bouleversement hormonal et qui teste les limites.
    Ce livre a pour vocation d'aider à trouver les bons mots, les expressions qui
    protègent, les formulations qui soulagent et font grandir nos enfants en force et en intelligence.
    Et, mieux compris, nous sommes alors mieux écoutés, ce qui nous permet aussi de gagner en autorité.

  • Depuis l'élection de Trump, le monde a changé. L'arrivée à la tête des États-Unis de ce magnat de l'immobilier a bouleversé les équilibres mondiaux et entériné le recul des relations internationales, à tel point qu'il pourrait être irréversible. L'abandon du leadership qu'avaient exercé tous ses prédécesseurs sans aucune exception a créé les conditions propices à des situations extraordinairement préoccupantes et menaçantes pour l'ordre mondial : fin du multilatéralisme, durcissement des frontières, compétition commerciale exacerbée, réarmement généralisé, fragilisation des grands traités mondiaux, ébranlement de la démocratie et de ses institutions, etc.

    L'ensemble de l'architecture du système international repose sur la mise en œuvre d'une diplomatie américaine engagée et soutenue. Un monde qui en serait exempt deviendrait instable. La présidence Trump, dit-on souvent, est atypique. Sur de nombreux plans, à l'évidence, elle constitue un tournant dans l'histoire. Mais qu'en est-il des effets de cette politique à l'échelle internationale ?

    Charles-Philippe David est professeur titulaire de science politique à l'université du Québec à Montréal (UQAM) et président de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand. Il a écrit, avec Olivier Schmitt, La guerre et la paix. Approches et enjeux de la sécurité et de la stratégie (4e éd., 2020) et dirigé l'ouvrage La politique étrangère des États-Unis : Fondements, acteurs, formulation (3e éd., 2015).

  • L'insurgé

    Jules Vallès

    Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Aux morts de 1871 à tous ceux qui, victimes de l´injustice sociale, prirent les armes contre un monde mal fait  et formèrent, sous le drapeau de la Commune, la grande fédération des douleurs, je dédie ce livre.
    Jules Vallès.

    Toute la vie de Vallès est tendue vers la Commune. Lorsque les insurgés s´emparent de Paris, il devient maire du XIXe arrondissement. Le lendemain de l´insurrection, il est condamné à mort par contumace. Son journal, Le Cri du peuple, est interdit. Dans ce troisième volume autobiographique, après L´Enfant et Le Bachelier, l´auteur montre son héros, Jacques Vingtras, sur les barricades, dans le feu de l´action, au milieu des morts et des blessés. Son écriture rapide, sa vision fulgurante des scènes de combat, font de ce livre le cri de la Commune. Jules Vallès mourut, épuisé, à cinquante-trois ans, en murmurant : « J´ai beaucoup souffert. » Préface, commentaires et notes de Roger Bellet. 

  • Après des années d'errance, Jolane est enfin devenue « Rani ». Elle a épousé le Radjah qui s'en remet de plus en plus souvent à elle pour la gouvernance de son royaume. Mais l'influence grandissante de la jeune femme lui vaut de nouveaux ennemis, acharnés à sa perte.

  • Le bachelier

    Jules Vallès

    A ceux qui nourris de grec et de latin sont morts de faim,je dédie ce livre. Jules Vallès.

    Jules Vallès, jeune bachelier, ne trouve pas de travail pour une raison bien simple : « J´ai dix ans de colère dans les nerfs, du sang de paysan dans les veines, l´instinct de révolte... ne voyant la vie que comme un combat, espèce de déserteur à qui les camarades même hésitent à tendre la main, tant j´ai des théories violentes qui les insultent et qui les gênent ; ne trouvant nulle part un abri contre les préjugés et les traditions qui me cernent et me poursuivent comme des gendarmes. » Dans ce deuxième volume autobiographique, entre L´Enfant et L´Insurgé, Jacques Vingtras le réfractaire manifeste au Quartier latin, échafaude avec ses amis mille projets révolutionnaires. L´écriture est enflammée, pleine d´humour. La Commune se profile à l´horizon. En attendant, il faut vivre : il sera pion.

  • La nouvelle fresque romanesque de Jean Van Hamme1743. Le tumulte de la guerre entre les grandes puissances européennes résonne jusqu'aux Indes lointaines. Mais le marquis Charles de Valcourt n'en a cure. Sentant la fin approcher, il est davantage préoccupé par l'avenir du nom qu'il laisse à son fils Philippe, un débauché dont le vice n'a d'égal que la lâcheté. Sa seule lueur d'espoir réside en Jolanne, fille naturelle qu'il a reconnue et fait élever chez des religieuses, dans le vain espoir de tempérer un caractère bien trempé. Mais Philippe n'entend pas laisser cette parente bâtarde mettre le nez dans ses comptes, bien vides. Déployant des trésors de perversité, il parvient à lui faire endosser le fardeau d'un de ses propres crimes. Mais la vie est longue et ses chemins sinueux s'entrelacent plus souvent qu'on ne le croit, sous le ciel de France ou d'ailleurs...
    Développé par Alcante d'après un scénario original de Jean Van Hamme, « Rani » marie le souffle romanesque caractéristique de l'auteur de « Thorgal » à l'écriture moderne et élégante de celui de « Pandora Box ». Un mariage heureux, donc, sous le sceau de cette grande saga d'aventure, dont l'élan nous emmènera du Massif Central à l'Inde profonde, au gré du destin exceptionnel de Jolanne. Un destin qui verra se croiser personnages historiques, trahisons et amour dans un XVIIIème siècle restitué à la perfection par Francis Vallès.
    Une grande saga en 7 tomes, et bientôt une série télévisée haute en couleurs.

  • Piégée par son frère, et condamnée pour un crime qu'elle n'a pas commis, Jolane est expédiée aux Indes. Devenue Jeanne Dubois, elle est vendue à une tenancière de maison close qui entend bien la mettre au pas, sur la commande expresse d'un riche français mystérieusement masqué. Mais « Jeanne » ne l'entend pas de cette oreille : peu lui importent les menaces, elle vivra libre, à n'importe quel prix !

  • Condamnée pour un crime qu'elle n'a pas commis, Jolane est expédiée aux Indes. Devenue Jeanne Dubois, elle est vendue à une tenancière de maison close qui entend bien la mettre au pas. Mais « Jeanne » ne l'entend pas de cette oreille : avec l'aide d'Indra, une splendide Indienne qui est devenue sa confidente, Jolanne parvient à prendre la place de Madame Rose, et se retrouve ainsi la nouvelle patronne de la maison de plaisir. Mais le passé de Jolanne refait alors doublement surface !

  • Après avoir pris la tête de la maison close qui l'employait, Jolane se retrouve à nouveau confrontée à son passé. Contrainte de prendre la fuite, elle subit un choc violent à la tête qui lui fait perdre la mémoire. Perdue seule et sans souvenir dans l'immensité inconnue des Indes, il lui faudra trouver de nouveaux alliés...

  • Après avoir pris la tête de la maison close qui l'employait, Jolane se retrouve à nouveau confrontée à son passé. Contrainte de prendre la fuite, elle subit un choc violent à la tête qui lui fait perdre la mémoire. Perdue seule et sans souvenir dans l'immensité inconnue des Indes, il lui faudra trouver de nouveaux alliés...

  • Depuis des décennies, le brassage des croyances dans la mondialisation des échanges bouleverse la géographie de la foi et la stratégie des Églises : on peut aujourd'hui vénérer le Bouddha au pied du Cervin, en Suisse, et adorer Jésus-Christ chez les « coupeurs de tête » de Bornéo. Comment les différentes religions cohabitent-elles, entre concurrence et influences mutuelles ? Le message religieux, lui, est inchangé. Les fonctions du dogme demeurent constantes : les religions maintiennent les traditions et bénissent les unions pour que les projets familiaux ou nationaux engendrent un avenir respectueux du passé. Comment comprendre alors le « retour du religieux », si souvent constaté ? Dieu a changé d'adresse, mais la foi habite les hommes.

  • Les idées fausses ont depuis toujours proliféré dans le domaine où elles sont le plus pernicieuses, porteuses de haines et de malentendus : celui des religions. Elles concernent alors le noyau identitaire de chaque culture, et sont si bien enracinées qu'il semble impossible, surtout en un temps où le vocabulaire religieux envahit l'actualité la plus guerrière, d'aborder rationnellement ce terrain périlleux. C'est pourtant ce que fait ici Odon Vallet. Dans cette édition mise à jour de ce Petit lexique devenu un classique, il corrige les approximations véhiculées par la rumeur ou les médias, qu'il s'agisse du voile prétendument islamique, de la laïcité ou de l'antisémitisme. Il s'applique aussi à prendre en défaut, sans concession aucune, les lieux communs du « religieusement correct » sur le pacifisme bouddhiste, la tolérance protestante ou la « culpabilité judéo-chrétienne ». Il montre enfin comment certaines confusions cachent de réelles difficultés auxquelles il nous invite à ne pas nous soustraire, pour faire reculer l'intolérance et l'ignorance.

  • Communier et excommunier : telles sont les deux fonctions antagonistes du lien religieux, qui lutte contre l'isolement et broie les rébellions. Le concept de « guerre de religion » date du xixe siècle agnostique, car il suppose que deux doctrines adverses soient tenues pour égales ; auparavant, on avait les guerres de la vérité contre l'erreur, de la « vraie foi » contre la « religion prétendue réformée », des disciples du Prophète contre les Infidèles, du peuple d'Israël contre les idolâtres, etc. Avec ce Petit lexique entièrement mis à jour dans le contexte d'une actualité menaçante, Odon Vallet nous montre, avec son sens habituel du raccourci et du brassage des genres, qu'il n'y a jamais de guerre « purement » religieuse ni d'ailleurs de conflit entièrement étranger à la religion. Ces quarante et une haltes à travers l'histoire et la géographie nous invitent à (re)découvrir l'ombre terrible de l'humanité croyante, qui a toujours accompagné sa face lumineuse.

  • Prise de vues, montage, cadre, mouvements de caméra, raccords, transitions et effets visuels constituent la grammaire du cinéma. Moyens d'expression du réalisateur, ils lui permettent de raconter une histoire, créer une ambiance et transmettre des émotions.
    Outil indispensable pour l'étudiant en cinéma ou le cinéphile, ce livre pratique expose les techniques, règles et principes du langage filmé, illustrés de photogrammes, de schémas explicatifs et explicités dans un glossaire en fin de volume. Cette 2e édition enrichie propose de nouveaux chapitres consacrés aux trucages et aux effets spéciaux.
    Dans une approche originale et pédagogique, l'auteur analyse et décortique plus de 200  extraits de films choisis dans le cinéma classique, de genre et contemporain. Une invitation à revisiter l'histoire mondiale du 7e  art et de ses créateurs pour découvrir et comprendre le langage cinématographique.
     

  • Un roman émouvant sur la relation entre un petit garçon et son grand-père qui perd la mémoire

    Joan et Caterina quittent le petit village catalan de Vilaverd pour s'installer chez la famille de leur fille, à Barcelone. Où Jan, dix ans, pressent que l'arrivée de ses grands-parents en pleine période scolaire n'augure rien de bon. C'est désormais son grand-père, horloger de métier, qui va le chercher à la sortie de l'école, accompagné du sacro-saint goûter. Chaque après-midi, sur le chemin du retour, ils partagent des moments de complicité, évoquant les arbres sur leur passage.

    Le quotidien paisible et bien réglé du petit garçon est toutefois vite perturbé : des silences sans réponse s'installent et, sur le chemin de l'école, le grand-père insiste désormais pour mémoriser le nom des rues, jusqu'à ce qu'une après-midi, il oublie le goûter. C'est alors qu'il se confie à l'enfant : il perdra d'abord la mémoire, et puis c'en sera fini de lui.

    Tandis que la maladie gagne du terrain, Jan, sa mère et sa grand-mère font preuve, de façon touchante, de ruses et d'astuces pour protéger le grand-père de lui-même et lui rendre le sourire.

    Avec une écriture simple, à hauteur d'enfant, mais d'une perspicacité augmentant au fil des pages, Tina Vallès offre un récit tendre et poétique. Tout en abordant la question centrale de la transmission par la mémoire, l'auteure interroge avec subtilité les liens de solidarité qui peuvent unir une famille, ainsi que leur résistance face aux aléas de la vie.

  • En tant que variable sociodémographique, système sociétal hiérarchisé et grille de lecture analytique de la réalité économique, le genre est de plus en plus mobilisé dans les recherches, comme dans les enseignements.La publication d'un ouvrage sur l'Économie politique du genre vise à contribuer à cette tendance de façon novatrice. En s'appuyant sur une démarche d'économie politique, il cherche à mettre en avant l'intérêt d'une telle approche pour la discipline.Dans cette perspective, il s'appuie sur 3 grands axes :1. Un axe théorique et épistémologique permet de préciser les originalités du champ et de proposer l'orientation globale de l'ouvrage. Ce premier axe vise aussi à affirmer les différences avec la sociologie du genre.2. Un axe inégalités dresse un panorama des champs économiques dans lesquels la présence des inégalités de genre constitue une forte incitation à s'appuyer sur l'Économie politique du genre (école et marché du travail essentiellement). Celle-ci permet à la fois de repenser l'analyse de la réalité économique, comme la mise en oeuvre des politiques publiques traitant ces inégalités.3. Un axe international mobilise l'Économie politique du genre pour traiter des questions relatives au développement et au cas des institutions internationales, en particulier les banques centrales.Ce livre s'adresse essentiellement aux étudiants de master et de doctorat en sciences économiques, mais son contenu est susceptible d'intéresser un public plus large : étudiants en licence de sciences économiques, étudiants d'autres sciences sociales, et toute personne intéressée par les questions relatives au genre.

  • Quelle est la différence entre une croyance et la religion ? Nul n’a vu Dieu : l’homme l’a-t-il inventé ? D’où vient le mot « Dieu » ? Pourquoi Dieu a-t-il créé le monde ? Dieu est-il lié par ses propres lois ? Jésus a-t-il « fauté » avec une ou des femmes ? Pourquoi le pape se fait-il appeler « Très Saint Père » ? Pourquoi les juifs et les musulmans pratiquent-ils la circoncision ? D’où vient le voile dit « islamique » ?Depuis de nombreuses années, Odon Vallet répond aux questions des lecteurs du Monde des religions. En réunissant ici leurs questions et ses réponses, il permet à tous de trouver des repères simples au sein du labyrinthe des croyances.

  • Le XXIe sera-t-il celui de la grande rencontre entre Jésus et Bouddha ? Ou, au contraire, les religions "universelles" qu'ils ont fondées entreront-elles en concurrence à l'échelle planétaire ? Odon Vallet, docteur en droit et en science des religions, enseignant en Sorbonne et à l'université Paris-VII, nous livre ici les clés pour répondre à cette question cruciale.
    De leur naissance miraculeuse à leur enseignement et à leur mort, du contexte géographique et social dans lequel ils évoluèrent aux problèmes culturels et politiques qu'ils durent affronter, les deux maîtres spirituels présentent de troublantes ressemblances ainsi que de significatives différences.
    Odon Vallet ne limite pas son étude à la comparaison des vies et des paroles des deux grands fondateurs. Mêlant histoire, philologie, géographie économique et science des religions, il confronte, dans une fresque brillante, le destin de leurs messages et de leurs héritiers.
    Au tournant du troisième millénaire, ces parallèles sont-elles amenées à se croiser ? Avec une érudition éblouissante, Odon Vallet éclaire une énigme aux enjeux incalculables pour l'avenir culturel du monde.

  • L'évangile des païens

    Vallet-O

    « Notre ami le médecin » : ainsi parle saint Paul de Luc, le seul des quatre évangélistes de culture grecque. Trente ou quarante ans après Jésus, le docteur Luc aurait écrit un évangile destiné à édifier les nouveaux chrétiens d'origine païenne comme lui, dont le nombre commençait à concurrencer celui des juifs ayant adhéré à l'école du rabbi galiléen.
    Odon Vallet traduit le texte intégral de cet évangile qui parle encore étrangement au monde paganisé d'aujourd'hui, et il nous en livre un commentaire aussi érudit que vivant, mettant l'accent sur le regard clinique du médecin Luc. De paroles en paraboles, de conversations en conversions, les mots de Jésus soignent tous les maux - y compris le mal de vivre - ses gestes pansent les plaies de l'âme comme celles du corps. Odon Vallet nous donne le mode d'emploi de cette ordonnance qui peut encore nous éviter de succomber aux virus de la haine et de l'intolérance.

empty