• Victor Vasarely est certainement l'un des artistes les plus mondialement célèbres de notre époque. Pour la première fois, il retrace dans cet ouvrage ce qu'a été sa carrière et le difficile combat qu'il a dû mener pour faire comprendre ses idées et les réaliser. Il décrit son enfance en Hongrie, puis son arrivée à Paris et explique comment il a pu vivre grâce à la publicité : ce que beaucoup n'oseraient avouer fait au contraire sa fierté. En effet, créateur d'une nouvelle philosophie des arts plastiques, Vasarely refuse l'étiquette de peintre et surtout l'idéologie qui la sous-tend. Pour lui, l'oeuvre unique, née de l'inspiration du moment et authentifiée d'une signature, ne favorise que les marchands de tableaux, qui font flamber les prix, et quelques rares privilégiés. Constatant que la technologie contemporaine met à notre disposition des outils prodigieux qui garantissent une qualité de reproduction inégalable, il a mis au point une méthode de travail qui lui permet de tirer ses oeuvres en quantité plus ou moins limitée, sans qu'il y ait d'« original » à proprement parler. Il s'intéresse aussi beaucoup aux problèmes d'urbanisme, suggérant des solutions, pour le moins originales et colorées, à la laideur grisâtre de nos cités actuelles. On a quelquefois reproché à Vasarely une certaine froideur ; les lecteurs constateront qu'il s'agit simplement de réserve et de discrétion. Ils découvriront un homme chaleureux, humain, visant sans démagogie un idéal démocratique de l'art ; un homme qui tient davantage à faire connaître ses idées que son nom. William Desmond.

  • Victor Vasarely est certainement l'un des artistes les plus mondialement célèbres de notre époque. Pour la première fois, il retrace dans cet ouvrage ce qu'a été sa carrière et le difficile combat qu'il a dû mener pour faire comprendre ses idées et les réaliser. Il décrit son enfance en Hongrie, puis son arrivée à Paris et explique comment il a pu vivre grâce à la publicité : ce que beaucoup n'oseraient avouer fait au contraire sa fierté. En effet, créateur d'une nouvelle philosophie des arts plastiques, Vasarely refuse l'étiquette de peintre et surtout l'idéologie qui la sous-tend. Pour lui, l'oeuvre unique, née de l'inspiration du moment et authentifiée d'une signature, ne favorise que les marchands de tableaux, qui font flamber les prix, et quelques rares privilégiés. Constatant que la technologie contemporaine met à notre disposition des outils prodigieux qui garantissent une qualité de reproduction inégalable, il a mis au point une méthode de travail qui lui permet de tirer ses oeuvres en quantité plus ou moins limitée, sans qu'il y ait d'« original » à proprement parler. Il s'intéresse aussi beaucoup aux problèmes d'urbanisme, suggérant des solutions, pour le moins originales et colorées, à la laideur grisâtre de nos cités actuelles. On a quelquefois reproché à Vasarely une certaine froideur ; les lecteurs constateront qu'il s'agit simplement de réserve et de discrétion. Ils découvriront un homme chaleureux, humain, visant sans démagogie un idéal démocratique de l'art ; un homme qui tient davantage à faire connaître ses idées que son nom. William Desmond.

  • Victor Vasarely est né en 1908 à Pecs, en Hongrie. En 1930, il s'établit à Paris. Initiateur du cinétisme, il définit la fonction nouvelle de l'art dans notre société, en accord avec le développement de la science et de la technique. Ses oeuvres figurent dans les plus grands musées du monde. Il compte parmi les rares peintres actuels d'importance internationale. Jean-Louis Ferrier est né en 1926 à Neuchâtel, en Suisse. Il dirige la rubrique littéraire de L'Express ; il est également directeur de la Bibliothèque Médiations aux éditions Denoël. Spécialiste des problèmes de sociologie de l'art, il a été pendant plusieurs années le critique d'art de la revue Les Temps Modernes dans laquelle il a publié de nombreux articles et études. Quelques-unes de ces études, consacrées à Picasso, Klee, Matisse, Léger, l'art abstrait, le pop-art, etc., doivent être groupées en volume sous le titre La forme et le sens, qui paraît chez Denoël.

empty